22.8 C
Rennes
dimanche 14 juillet 2024
AccueilActualitésAFFAIRE DE MAUREPAS : LE SUSPECT ET SA PETITE AMIE ONT ÉTÉ PLACÉS...

AFFAIRE DE MAUREPAS : LE SUSPECT ET SA PETITE AMIE ONT ÉTÉ PLACÉS EN DÉTENTION PROVISOIRE

Un double homicide est survenu dans le quartier du Gros Chêne, à Maurepas, le mardi 28 mars 2023 (voir notre article). Depuis, les investigations ont prospéré dans le bon sens. Elles ont permis de faire un rapprochement avec un premier passage à l’acte violent, commis le lundi 27 mars 2023. « Le caractère de règlement de compte, lié au trafic de produits stupéfiants, est très probable. Même si les raisons claires de ces tentatives de meurtres et meurtres n’ont pas encore été pleinement précisées à ce stade », convient Philippe Astruc.

Il aurait agi en deux temps

Âgé de 22 ans, né à Mamoudzou (Mayotte), un suspect a été interpellé lundi 3 avril 2023 sur mandat d’arrêt du parquet de la juridiction interrégionale spécialisée. Il avait quitté la métropole pour atterrir aux Comores et arrivait à Mayotte par bateau. « Il a fait valoir son droit au silence tout au long de la garde à vue », explique Philippe Astruc, procureur de la République.

Selon les enquêteurs de la police judiciaire de Rennes, cet homme aurait agi en deux temps. Le 27 mars 2023, il est soupçonné d’être rentré dans un appartement type « squat », quartier Maurepas à Rennes, casqué et cagoulé, porteur d’une arme de poing et d’un couteau. À l’intérieur, deux individus, âgés de 17 et 20 ans (nés à Cayenne et à Vierzon) ont été blessés. « Ils se sont vu délivrer une ITT de 15 jours. L’un a notamment subi deux plaies par balle à la jambe et d’autres depuis suturées à plusieurs endroits du corps. »

Le 28 mars suivant, le même individu se serait présenté sur le point de deal du gros Chêne une première fois dans l’après-midi, casqué et ganté. Il aurait tenu une discussion houleuse avec ses futures victimes, qu’il quittait en les menaçant. « Il se représentait dans la soirée armé, toujours casqué et ganté, tirant et faisant deux morts et un blessé. Ce dernier s’est vu délivrer une ITT de 15 jours, ayant été touché aux jambes. Il est sorti de l’hôpital. »

Sa petite amie interpellée et incarcérée

À l’issue de la mesure de garde à vue, le suspect a été déféré vendredi au parquet JIRS de Rennes. « Une information judiciaire a été ouverte auprès d’un juge d’instruction de la juridiction interrégionale spécialisée. Il a été notamment mis en examen des chefs de tentatives de meurtre en bande organisée, de meurtres en bande organisée. »

Dans le cadre de cette affaire, sa petite amie, qui l’a aidé activement à quitter le territoire national, a été mise en examen pour recel de malfaiteur, mais également pour blanchiment en bande organisée. Étudiante de 20 ans, née aux Comores, elle possédait une importante somme d’argent en liquide, chez elles à Saint-Brieuc. « Elle bénéficiait régulièrement d’espèces données par son compagnon, pourtant sans revenu officiel et avec qui elle ne vivait pas », ajoute Philippe Astruc.

Depuis plusieurs années, le quartier de Maurepas est connu pour le trafic de stupéfiants. Il dispose de deux points de deal principaux localisés, l’un aux abords de la place du Gros Chêne et l’autre autour de la rue de la Marbaudais. « Ces produits stupéfiants ont été la source, au fil du temps de plusieurs contentieux opposant différents clans qui se sont succédé dans la gestion et le développement de la drogue. Depuis l’été 2022, de nombreuses opérations d’interpellations ont eu lieu dans ce quartier à la suite de règlements de compte sur fond de trafic de stupéfiants (faits de juin et juillet 2022). Elles ont modifié la structure et la composition des gangs ainsi que l’équilibre et le rapport de force. » Le mis en examen encourt la réclusion criminelle à perpétuité. Sa petite amie risque une peine maximum de 10 ans d’emprisonnement.

Leurs casiers judiciaires sont vierges de toute condamnation. Suivant les réquisitions du parquet, ils ont été placés hier soir en détention provisoire par le Juge des libertés et de la détention.  À Rennes depuis 2018, 29 règlements de comptes (1) ont été recensés. Grâce à des moyens importants de la PJ, 21 sur 29 ont été éclaircis (soit 72 %). 67 personnes ont été mises en cause et 21 ont d’ores et déjà été jugés. (1) Les affaires : 2 en 2018, 4 en 2019, 10 en 2020, 4 en 2021, 8 en 2022 et donc 1 en 2023) qui ont abouti à 4 décès (1 en 2021, 1 en 2022, et 2 en 2023). 

jean-christophe collet
jean-christophe collet
Lancé par le journaliste Jean-Christophe Collet en 2012/2013, www.rennes-infos-autrement.fr devient un site d’informations en 2015 et est reconnu comme site d’informations en ligne par le ministère de la Culture et de la communication.

// Dernières nouvelles publiées

UNE TOUR EIFFEL À CESSON-SÉVIGNÉ

À Cesson-Sévigné, beaucoup passent devant sans même la remarquer ! Devant le Musée des Transmissions, une réplique de la tour Eiffel étonne les rares promeneurs...
- Advertisement -
- Advertisement -

// Ces articles peuvent vous intéresser