18.6 C
Rennes
samedi 22 juin 2024
AccueilActualitésAFFAIRE DE MAUREPAS : LE PROCUREUR REVIENT SUR LES FAITS

AFFAIRE DE MAUREPAS : LE PROCUREUR REVIENT SUR LES FAITS

Le 28 mars, à 22 h 25, place du Gros Chêne, un drame se nouait. Un homme, la tête recouverte d’un casque de moto, ouvrait le feu en mode rafale avec une arme automatique sur un groupe d’individus rassemblés sous le porche du centre commercial « Aldi ». « L’auteur, arrivé à pied, empruntait le même chemin pour fuir en direction de la rue Marbaudais », précise le procureur de la République, Philippe Astruc.

Devant le supermarché, deux membres du groupe visé (de 5 à 8 personnes) étaient mortellement touchés. « Un homme, âgé de 34 ans, était atteint d’une balle dans la tête, un second, âgé de 29 ans, était atteint au thorax, au flanc et à la cuisse. Ces deux victimes succombaient sur place à leurs blessures en dépit de l’intervention rapide des secours. »

Immédiatement alerté, un procureur de la République adjoint se transportait sur les lieux et saisissait la Direction territoriale de la Police judiciaire de Rennes. « Sécurisés par un escadron de gendarmes mobiles, les enquêteurs de la Division de lutte contre la criminalité organisée de la PJ et les techniciens du SRPTS 35 (1) procédaient, en présence d’un médecin légiste aux constatations d’usage. »

Sur place, seize étuis percutés de calibre 9 mm Luger étaient découverts et placés sous scellés aux fins d’analyse. « Une cartouche de calibre 12 intacte était enfin trouvée à côté de l’un des corps. » À 23 h 15, l’hôpital de Rennes Pontchaillou avisait la police nationale de l’arrivée aux urgences d’un individu blessé par balle à la cuisse. « Les enquêteurs dépêchés sur place relevaient l’identité de cette troisième victime, un homme âgé de 25 ans.  Laquelle était parvenue à fuir la scène et à rejoindre le CHU par ses propres moyens. »

Au regard de l’existence éventuelle d’une bande organisée (et d’un lien supposé avec un trafic de produits stupéfiants), le parquet de la Juridiction interrégionale spécialisée de Rennes se saisissait le 29 mars après midi de l’affaire. « Une enquête de flagrance est en cours des chefs de meurtre en bande organisée, tentative de meurtre et association de malfaiteurs en vue de commettre un crime. Elle visera notamment à identifier et interpeller les auteurs des faits, à comprendre le contexte précis de ceux-ci et les mobiles de ces crimes. »

(1) Service national de police scientifique. 

jean-christophe collet
jean-christophe collet
Lancé par le journaliste Jean-Christophe Collet en 2012/2013, www.rennes-infos-autrement.fr devient un site d’informations en 2015 et est reconnu comme site d’informations en ligne par le ministère de la Culture et de la communication.

// Dernières nouvelles publiées

UNE VISITE DU CONSEIL SUPÉRIEUR DE LA MAGISTRATURE

Ce mardi 18 juin 2024, la Cour d’appel de Rennes était sur son 31 ! En ses murs, elle accueillait dix-sept membres du Conseil supérieur...
- Advertisement -
- Advertisement -

// Ces articles peuvent vous intéresser