"
portefeuille cuir homme femme Rennes
Actualités Stade Rennais

A DÉFAUT DU CONCERT DES ROLLING STONES, CHRISTIAN AVAIT CHOISI LA FINALE DE LA COUPE EN 1971

Ecrit par Dragan Brkic

La finale de la coupe de France 2019 fait déjà frémir les supporters rennais. Au Yer Mat bar (haut-lieu des fans des Rouge et Noir), on prépare déjà ce rendez-vous historique. Le tenancier Kévin Becdelièvre a concocté un tee-shirt (La Bretagne, en route pour la finale de la coupe de France) pour habiller les supporters des Rouge et Nnoir très nombreux à fréquenter son bar-pmu. Rencontre avec Christian, l’un d’eux !

Christian Chardronnet a 64 ans, mais grâce au football et à sa joie de vivre, il ne les fait pas du tout. Il était déjà présent à la finale au stade de Colombes en 1971 à l’âge de 17 ans. Mais quelle aventure avant d’y parvenir !  Figurez-vous qu’il était parti avec une bande de copains en stop dans la région parisienne pour assister à un concert des Rolling Stones ! Mais, le cours du destin changea subitement : la prestation du célèbre groupe fut annulée pour cause de mauvais temps ! Que faire alors ? Sans hésiter, les joyeux lurons se sont rendus à la finale de la coupe de France à Colombes. “Les deux événements étaient concomitants. On n’avait pas de billets, mais avec le cœur, à l’époque, on dévalait des montagnes. À Colombes, on est rentrés dans les tribunes en passant par-dessus le grillage.”

                                                   La chaussette d’un joueur dans les mains !

Le match fut magnifique, et le retour sur Rennes dantesque.  “À la fin du match, je m’étais retrouvé sur la pelouse, avec dans mes mains une chaussette d’un joueur que j’exhibais comme un trophée. Après, dans le métro, la bière coula à flots. J’avais 17 ans, ma mère m’avait habillé en rouge et noir, et je n’avais jamais bu. Mais on était solidaires ! Un colosse m’a pris sur ses épaules et m’a déposé en 3èmeclasse dans le train.”

Qu’elle fût belle cette époque où Rennes gagnait les grandes finales ! Christian fut même un excellent joueur du Stade Rennais (vainqueur de la coupe Gambardella en 1973). “J’étais dans l’équipe jusqu’en quart de finale… Mais à l’époque, on ne pouvait pas emmener plus de 12 joueurs. Et du coup, je n’ai pas fait la demi-finale et la finale… Mais j’ai gardé des copains : Pierrick Hiard, Jean-Luc Arribard, Christian Gourcuff, Jean-Marc Orhan…” De là à imaginer que Rennes revienne avec le trophée, il n’y a qu’un pas que lui ose franchir sans douter une seconde. “On va la gagner cette coupe, j’y crois surtout que le 27 avril, jour de la finale, ce sera l’anniversaire de mon pote, Pierrick Hiard !”  Ce sera un beau coup du destin si tel est le cas…

A propos de l'auteur

Dragan Brkic

Écrivain, j'ai publié Le Petit Noir des Balkans, Prière d'insérer, La condition pénitentiaire, Footness et Comprendre la délinquance française.

Laisser un commentaire