CECI EST UN TEST 1
Actualités

500 COMMERÇANTS DU CENTRE VEULENT CONSERVER LE PARKING DE LA VILAINE, EN L’ABSENCE D’ALTERNATIVE

test2

Le parking de la Vilaine sera-t-il supprimé comme le souhaitent la municipalité et un jury de citoyens ? Porte-parole de l’opposition de droite et du centre-droit, Charles Compagnon (avec un groupe de bénévoles) a rendu visite aux commerçants du centre-ville. Il leur a présenté une pétition (100 % physique) contre la destruction de l’ouvrage. « Depuis le 23 novembre dernier, nous avons obtenu 500 signatures sur 650 commerces prospectés. Nous les remettrons à la maire de Rennes en mains propres, lors du prochain conseil municipal, ce lundi. » 

Pas de suppression sans alternative aboutie

Les signataires sont des commerçants indépendants, des personnalités (Laurence Taillandier) ou encore des enseignes. D’après le conseiller municipal, ils pourraient augmenter dans les jours et les semaines qui viennent. « La plupart d’entre eux nous ont demandé de laisser la pétition chez eux. Ils espèrent recueillir d’autres soutiens auprès de leurs confrères et consœurs », ajoute Charles Compagnon. 

En septembre et octobre derniers, les élus de droite et centre-droit ont effectué une étude sur les usagers du parc-autos de Vilaine. « Beaucoup des conducteurs interrogés assurent venir de la deuxième et troisième couronne rennaise. Ils sont des habitués du lieu et trouvent pratiques ces stationnements. » Fort de ce constat-là, l’opposition estime donc « dramatique » la suppression du parking pour le centre-ville, en l’absence d’alternative pour les voitures. « On demande de ne pas le supprimer tant que le grand plan de mobilité n’est pas concret ; tant que les trambus, les parcs relais, la deuxième ligne de métro, la redistribution des dessertes de bus ne fonctionnent pas. Notre pétition se veut de bon sens. C’est peut-être la décision municipale de trop ! » 

Les commerçants évoquent une méconnaissance grave de la mairie sur leurs métiers », assure Charles Compagnon.

Pour l’heure, Charles Compagnon souhaite de la mesure. « En France, les maires de gauche bataillent ferme pour savoir qui reste le plus entreprenant… Mais si Nathalie Appéré veut sa pyramide du Louvre. Si elle compte marquer son mandat, nous lui conseillons de revoir plutôt l’aménagement de la dalle du Colombier ou encore celle des Horizons. Quand on désire trouver des solutions de mobilité, on se met autour de la table sans opposer les usages et les usagers ! Pour notre part, nous ne privilégierons jamais la contrainte, nous préférons l’adhésion… » 

Infos + : 243 places existent au-dessus de la Vilaine contre 300 dans le prochain parking de l’Hôtel-Dieu. « Ce futur parc ne sera pas localisé géographiquement dans le centre-ville à l’inverse de la situation actuelle », dénonce Charles Compagnon. « Il vient combler celui qui n’a jamais été construit sous le couvent des Jacobins. Dire que l’Hôtel-Dieu compensera la disparition des stationnements de la Vilaine est une arnaque idéologique. » 

A propos de l'auteur

jean-christophe collet

Pour tout contact. 06 75 37 16 66

Laisser un commentaire