CECI EST UN TEST 1
Actualités

VINGT-NEUF CONDAMNATIONS DANS L’AFFAIRE DES MULES GUYANAISES

test2

Des hommes et des femmes transportaient de la cocaïne dans leur corps ou dans des caches aménagées dans leurs vêtements. En provenance de la Guyane ou du Suriname, les mules étaient récupérées par un individu à l’aéroport de Paris Orly, en gare de Rennes ou encore dans les Hauts de France. Ce soir, le tribunal correctionnel de Rennes a condamné  les 29 personnes poursuivies dans le cadre de ce trafic de cocaïne, sans retenir cependant la qualification d’association de malfaiteurs. Il a prononcé des peines d’emprisonnement allant de 2 à 8 années. “Plus précisément, il a condamné les personnes ayant transporté les stupéfiants à des peines allant de 2 ans d’emprisonnement dont 1 an  avec sursis simple à 4 ans d’emprisonnement dont 18 mois avec sursis simple”, explique le procureur de la République, Philippe Astruc. S’agissant des intermédiaires les peines prononcées s’échelonnent de 2 et à 5 années d’emprisonnement. “Les deux personnes à la tête de ce réseau visant à importer de la cocaïne en métropole, de même que deux “grossistes” basés en Ille et Vilaine, ont été condamnés à des peines de 7 et 8 ans d’emprisonnement.” Le fournisseur des stupéfiants, basé au Suriname, a pour sa part été condamné à la peine de 8 années d’emprisonnement. Le tribunal a en outre assorti 5 condamnations d’un mandat d’arrêt pour les prévenus n’étant pas présents et a prononcé diverses mesures de confiscation.

 

A propos de l'auteur

jean-christophe collet

Pour tout contact. 06 75 37 16 66

Laisser un commentaire