Petite maroquinerie Rennes - CREATIONACC

CECI EST UN TEST 1
Actualités

VÉLO EN VILLE : LE TRANSITOIRE DEVIENT DÉFINITIF

test2

Tout le monde le sait. La ville a déployé de nombreux aménagements transitoires visant à̀ favoriser la pratique du vélo. Sans surprise, elle maintient son dispositif, malgré les nombreuses crispations des automobilistes. Sans surprise, elle fait la part belle aux cyclistes et aux transports en commun. “Les observations quantitatives et les enquêtes de terrain conduites depuis le mois de juin en centre-ville ont permis de constater le bon fonctionnement d’une grande partie du dispositif”, commente la ville.

Dès les prochains jours, la municipalité va notamment poursuivre ses aménagements sur le quai Dujardin et l’extrémité ouest de l’avenue Aristide Briand afin de prolonger le double-sens cyclable entre le pont Pasteur et la rue Leconte de Lisle. “Les prochains mois verront progressivement la réalisation des transformations attendues pour redessiner un centre-ville apaisé et végétalisé, donnant davantage de place aux piétons et cyclistes”, confirme la municipalité dans un communiqué de presse.

Pour conforter sa démarche, la ville avance des chiffres. “Ces comptages montrent une augmentation de la fréquentation vélo, qui se confirme au mois de septembre 2020, quatre mois après le déconfinement. Globalement, on observe une augmentation du trafic vélo de l’ordre de 6 % en septembre 2020, par rapport à septembre 2019. Cette augmentation est très nettement visible sur les aménagements transitoires, avec des pics allant de + 40 % à + 180 % de fréquentation cycliste selon les axes.”

La fermeture des quais nord et de la rue Guillaudot (qui longe l’église Saint-Mélaine) au transit automobile est le dernier coup de grâce contre l’automobile, amorcée depuis 2014 (place de la Gare, place Sainte-Anne, place Saint-Germain, rue du Puis- Mauger et rue Tronjolly). En revanche quid de l’avenir des automobilistes qui vitupèrent contre la maire en place lors de nombreux embouteillages ?

Contre leurs réactions, la ville espère beaucoup de l’ouverture de la ligne B du métro. “L’un de ses effets sera la diminution du trafic automobile, de l’ordre de 50 000 véhicules en moins dans Rennes (pour mémoire, avec la ligne a du métro, la circulation automobile avait baissé de 20 à 30 % dans le centre-ville). En 2021, 75 % des Rennais seront à moins de 10 minutes à pied d’une station de métro.”

 

La confirmation du jour : “Moins de circulation automobile, c’est moins de nuisances sonores, moins de pollution atmosphérique et plus de place pour les autres modes de déplacements et la végétalisation des espaces publics.”

Le chiffre du jour : les répondants ne ressentent pas ou peu d’effet des aménagements transitoires sur les flux de circulation, et seulement peu estiment que la l’ambiance sonore générale s’est améliorée (35 %).

La consultation du jour : “Au printemps 2021, les Rennais seront largement consultés sur le réaménagement des quais entre la place de Bretagne et la place Pasteur, et un jury citoyen sera appelé à débattre sur le devenir de la dalle du parking Vilaine.

La question du jour : “Le quartier Sainte-Thérèse devient un jeu de piste pour automobiliste polytechnicien”, explique un riverain. “Il faudrait peut-être un peu plus de cohérence dans le plan de circulation… “

 

A propos de l'auteur

jean-christophe collet

Laisser un commentaire