CECI EST UN TEST 1
Actualités Archives Sport

URBAN TRAIL : UN DIMANCHE À COURIR !

test2

“Je commence à regretter mes deux verres de Chardonnay de samedi soir”, sourit Jean avant le 7 kilomètres. “Je vais les sentir.” Mais au top de départ, il fonce au rythme de la musique techno. Ils sont 5000 qui, comme lui, ont décidé de passer leur dimanche sur le bitume. Rien de mieux pour entretenir sa forme et découvrir les monuments rennais de l’intérieur.

 

Sur le parcours du 7 kilomètres, cela bouchonne pas mal le long du chemin de halage et sous le cagnard. “Fais gaffe de ne pas tomber dans la Vilaine, cela ferait désordre”, dit Marina. “Cela me rafraîchirait”, répond Aude. Quelques mètres plus tard, le “gros” de la troupe devient plus clairsemé le long des quais et ce jusqu’au Parlement.

“Salut Michel”, lance Rémy. “C’est l’ancien bâtonnier”, ajoute-t-il à son camarade de course. En revanche, pas le temps de s’éterniser. Le moment est venu de saluer les pompiers. “A poil”, crie une jeune femme. Mais pas de sapeurs-pompiers nus, en revanche un accueil en fanfare avec gerbe d’eau, gyrophares et sirènes pour arriver …jusque dans la piscine toute proche traversée aux pas de courses devant les nageurs impassibles.

Au Thabor, la montée est très rude où certaines (et certains) n’en peuvent plus dans les escaliers de la cascade. Mais pas le temps de flâner, il faut rejoindre le centre ville via la rue Saint-Melaine et le parlement de Bretagne où un bagad joue de la cornemuse ! A deux pas, l’opéra ouvre ses portes aux coureurs fans des selfies, avant de rejoindre les salons de la mairie où, de bonne grâce, la maire Nathalie Appéré trouve le temps de poser devant les Smartphones.

On approche désormais de l’arrivée avec une remontée vers le Couvent des Jacobins où, seule déception de la journée, les “runners” n’ont pas eu le droit d’entrer. “Cela aurait été bien de faire un petit détour par le cloître.” Mais rien de grave, la course était belle, vraiment belle comme les majorettes devant la ligne d’arrivée ! “C’était tout simplement sympa”, confie Juliette. 

A propos de l'auteur

Jean-Christophe COLLET

J-C Collet est journaliste et auteur (Lieux romantiques à Paris, Bretagne Chic, On dit qu'en Bretagne, Bretagne pas chère, Livre blanc sur le Nucléaire...).

Laisser un commentaire