4 C
Rennes
samedi 2 mars 2024
AccueilActualitésUNE EXPO PINAULT AUX COULEURS BRETONNES NE PLAIT PAS…AUX BRETONNANTS ET AUX...

UNE EXPO PINAULT AUX COULEURS BRETONNES NE PLAIT PAS…AUX BRETONNANTS ET AUX ÉCOLOS

« Au centre des congrès et au musée des Beaux-Arts, les expo Pinault constitueront l’année prochaine indéniablement un temps fort de la saison culturelle rennaise. Devant un public nombreux attendu de Rennais et de touristes, elles feront l’actualité nationale, voire internationale », confie Marc Hervé, élu de la municipalité rennaise.  Pour cette exposition, le coût est prévu à environ 1 million d’euros. « Le solde sera pris en charge par la ville et la métropole, déduction faite des subventions attendues de la région et de l’État », précise l’élu rennais.

                                  Une expo internationale

Mais cette exposition ne plaît pas à tout le monde. « Nous sommes conscients du grand succès rencontré par la première édition », explique Ana Sohier, conseillère municipale UDB (Union démocratique bretonne). « Nous comprenons l’idée de reproduire l’opération. Néanmoins, ce type d’évènements pose la question de la privatisation de l’art.  Aujourd’hui, les œuvres défiscalisées sont possédées par des puissants et non plus par des musées publics. Aussi pensons-nous que c’est une opération de marketing menée par une société qui aurait pu payer la location du couvent des Jacobins. »

 « Il y a deux ans, nous avions approuvé le principe de l’expo : au couvent des Jacobins », insiste Matthieu Theurier, élu écologiste. « La répétition deux ans après du même projet d’exposition ne représente pas pour nous une proposition artistique qui coïncide avec la créativité et la vie artistique de l’identité rennaise. Nous aurions préféré rendre plus visible l’écosystème artistique rennais dans une manifestation d’envergure. Cette redondance nous pose problème. »

Elue de la majorité municipale, Sylvie Robert est étonnée par les « simplismes atterrants » de ses colistiers ! « Cette exposition est d’une grande qualité artistique et accueillera des œuvres exceptionnelles. Tout le monde va y courir. » Même son de cloche chez Marc Hervé : « c’est une chance pour nos territoires ! Il faut avoir une idée large des retombées économiques pour notre ville. C’est presque 100 000 visiteurs qui avaient été reçus en 2018 c’est tout autant que l’on attend en 2020. »

                                 Pour faire rayonner notre ville

« Cette exposition à renommée internationale contribue bien plus à la diffusion de l’art et à cette démocratisation que bien d’autres programmes souvent plus coûteux », précise l’élu de l’opposition rennaise, Gurval Guiguen. « Ce partenariat avec Pinault collection en se répétant et peut-être en se renouvelant va faire rayonner nationalement et internationalement la capitale bretonne. »

Elu de droite, Loïck Le Brun partage cet enthousiasme pour cette exposition. « Néanmoins, je trouve indécent ce que l’on peut entendre ici dans ce conseil municipal à quelques mois des élections. La prochaine échéance ne permet pas tout. Je suis aujourd’hui étonné que des collègues de l’opposition, qu’on n’a pas beaucoup entendu, joue quelque peu des biscottos pour laisser croire qu’il pourrait diriger la ville, demain ! Cet évènement est une grande chance pour notre ville. Ce rendez-vous doit devenir un rendez-vous attendu européen pour ne pas dire mondial. »

« Cette exposition sera un grand succès en terme populaire et de fréquentation », ajoute la maire, Nathalie Appéré, maire de Rennes. « Elle sera une fierté par la très grande qualité des œuvres exposées dans ce joyau de notre patrimoine. Ce sera une opportunité également pour les artistes rennais de faire connaître leur travail parce qu’il y a, je le répète, un foisonnement de l’art visuel et de l’art contemporain dans notre de ville. Je veux dire encore une fois la reconnaissance des Rennais et des Rennaises pour la fidélité de François Pinault à notre territoire et son attention pour les différents projets que nous pouvons conduire. »  

Jean-Christophe COLLET
Jean-Christophe COLLET
J-C Collet est journaliste et auteur (Lieux romantiques à Paris, Bretagne Chic, On dit qu'en Bretagne, Bretagne pas chère, Livre blanc sur le Nucléaire...).

// Dernières nouvelles publiées

PARIS OU NICE : UNE FINALE AVANT L’HEURE

Ce vendredi premier du mois, le destin a joué un (sale) tour aux Rennais. Le tirage au sort de la coupe de France les...
- Advertisement -
- Advertisement -

// Ces articles peuvent vous intéresser