CECI EST UN TEST 1
Actualités

BAUD-CHARDONNET : UN NOUVEAU GROUPE SCOLAIRE EN 2023

test2

La ville lance un nouveau programme à l’est du quartier Baud-Chardonnet, entre la rue Rose-Valland et le parc paysager. “Nous avons retenu le projet porté par le cabinet d’architectes Bruno Mader”, note Lénaïc Briéro, adjointe au maire, ce lundi 14 octobre, au conseil municipal de Rennes. “Le jury a particulièrement apprécié la qualité esthétique de la façade revêtue de briques de terre cuite et, en partie supérieure, d’éléments verticaux en bois entre lesquels sont insérées des parois vitrées.”

L’entrée principale de l’école est matérialisée par un “creux” dans la façade. “Ce qui la rend particulièrement identifiable mais plus encore elle va permettre de créer un espace abrité pour l’attente des parents.” Dans l’accueil, la grande surface évitera tout engorgement. “Le hall donnera l’accès à un grand et bel escalier en bois au cœur d’un bâtiment en U orienté vers le nouveau parc”, ajoute l’élue.

Le groupe scolaire sera doté de 12 classes avec un pôle maternel composé de cinq classes et un pôle élémentaire de sept classes. “Il disposera en outre d’un espace de restauration de plus de 400 m2, d’un pôle périscolaire, d’une bibliothèque, d’un espace parents, d’une salle polyvalente et d’un pôle éducation physique et sportive, là encore tourné vers le parc.”

Le coût global de l’opération s’élève à plus de 11 millions d’euros. La pose de la première pierre est prévue en fin d’année 2020 pour une livraison en septembre 2023. “Nous nous réjouissons de la nouvelle étape de cette construction”, convient Amélie Dhalluin, élue de l’opposition. “Nous ne comprenons pas cependant le délai entre l’arrivée des premiers habitants en 2017 et l’ouverture des différentes infrastructures dans ce quartier dont cette école.”

Dans cette zone d’aménagement concertée, l’élue de droite regrette “l’absence de vision globale et son morcellemen”.”La municipalité avait la chance extraordinaire et rare de partir d’une page quasi blanche d’un terrain vague.” Mais hélas, la ville n’aurait pas été à la hauteur selon l’élue. “Certains habitants regrettent déjà leurs achats et nous rapporte des problèmes de promiscuité, de mauvaise sonorisation des bâtiments, de pannes à répétition de manque de services comme l’école et j’en passe et des meilleurs.”

La phrase du jour : “L’organisation très fonctionnelle du projet répond aux attentes des professionnels”, explique l’adjointe au maire, Lenaïc Briéro.

A propos de l'auteur

Jean-Christophe COLLET

J-C Collet est journaliste et auteur (Lieux romantiques à Paris, Bretagne Chic, On dit qu'en Bretagne, Bretagne pas chère, Livre blanc sur le Nucléaire...).

Laisser un commentaire