CECI EST UN TEST 1
Actualités

UNE ENTRÉE EN FANFARE POUR LE NOUVEAU CONSERVATOIRE

test2

Ce samedi matin, le nouveau conservatoire du Blosne accueillait les personnalités locales, la maire Nathalie Appéré, le président du département, Jean-Luc Chenut, la vice-présidente à la culture, Béatrice Macé (ex-Trans) et bien d’autres sommités. Plus tard dans l’après-midi, exit les peoples ! Les gens du quartiers et autres s’appropriaient ce nouveau lieu, ce labyrinthe musical où l’on entendait ici où là du trombone, de la harpe, de la guitare, du piano ou encore du saxo. 

A tous les étages, impossible de rater un petit concerto, impossible de ne pas dodeliner de la tête en écoutant quelques morceaux musicaux. Derrière la façade réussie du bâtiment (l’arrière un peu moins), l’adresse propose une myriade de salles, des grands espaces, des patios, des escaliers colorés en bleu et jaune ainsi que des baies vitrées ouvrant sur les immeubles du quartier. 

Pas de fausse note pour ce deuxième site du conservatoire (en complémentarité avec celui de Hoche) si ce n’est la signalétique pour arriver au lieu. Conçu par le cabinet Tetrac architecture, le conservatoire abrite aussi un auditorium de 290 places (dont 8 PMR), un plateau d’orchestre, des studios de danse et de théâtre.

Le coût du projet s’élève à 18 583 333 € HT, répartis entre différents financiers : l’État (à travers le Fonds National d’Aménagement et de Développement du Territoire) : 4 M € ; la Région Bretagne : 1 169 524 € ; le Département d’Ille-et-Vilaine : 1 650 020 € ; Rennes Métropole : 1 650 020 € ; la Ville de Rennes : 10 113 770 €.

 

 

 

A propos de l'auteur

jean-christophe collet

Pour tout contact. 06 75 37 16 66

Laisser un commentaire