CECI EST UN TEST 1
Actualités

UN MOIS APRÈS LE SUICIDE D’ALEXIA : LE DOYEN DE LA FAC ET LE PRÉSIDENT DE RENNES 1 S’ADRESSENT À LEURS ÉTUDIANTS

test2

Notre site d’informations évoquait samedi soir dernier et lundi soir le suicide d’Alexia, étudiante en droit à la faculté de Rennes, survenu le 15 avril dernier. Il publiait le témoignage poignant et digne de son père.  Quelques jours après, Frédéric Lambert, doyen de la la Faculté de droit et de science politique et David Alis, président de l’Université de Rennes 1, sortent de leur silence, en écrivant un mail à l’ensemble de leurs étudiants. 

Une inscription écrite à la craie sur un tableau de la fac.

“La disparition brutale de l’une de vos camarades, étudiante en L3 au sein du magistère de Juristes d’affaires franco-britanniques, et l’écho qui est fait dans les médias, suscite une vive émotion”, écrivent-ils. “Après avoir exprimé notre soutien et nos condoléances à sa famille et à ses camarades de promotion, nous tenions aujourd’hui à nous adresser à l’ensemble d’entre vous. Suite aux premiers échanges avec la famille, nous avons souhaité respecter l’intimité du deuil et nous avons organisé plusieurs temps d’hommage avec la professeure, responsable de la formation (1).”

Par la suite, le Conseil de faculté s’est réuni le 20 avril. “Il a respecté une minute de silence à la mémoire de votre camarade. Un moment de recueillement s’est tenu le lendemain au sein de la Faculté, puis par les étudiants du Magistère à Exeter, dans le respect du protocole sanitaire. Une cellule d’écoute psychologique a été mise en place au lendemain du drame par le Service Santé des étudiants. Dès le lundi, le médecin directeur était à la Faculté auprès des étudiants.”

Aujourd’hui, cette cellule est toujours active et reste à l’écoute et en soutien des étudiants du magistère pour les accompagner dans cette épreuve. “Le SSE est à disposition de l’ensemble des étudiants et nous invitons celles et ceux d’entre vous qui en ressentiraient le besoin à contacter le service. Egalement très affectés par ce drame, la professeure responsable de la formation, les équipes pédagogiques et l’ensemble des personnels de la Faculté se joignent à nous pour vous témoigner de leur soutien et vous assurer de leur écoute. En cette période éprouvante pour nous tous, notre principal souci reste votre santé.”

A la suite de la publication de nos deux articles, les réactions estudiantines ont été nombreuses sur les réseaux sociaux. Elles faisaient état d’un grand malaise. Beaucoup d’étudiants s’étonnent désormais de la lenteur de la réaction de la faculté. “Ils ont voulu protéger leur magistère, formation vitrine de leur université. Ce mail, on aurait dû le recevoir, il y a environ 3 semaines. Si rien n’avait été publié dans la presse, on ne l’aurait jamais su…”, rapportait une étudiante. Aujourd’hui, un collectif d’étudiants a tenu à s’adresser directement aux parents d’Alexia (voir ci-dessous).

 
(1) Ce qui contredit les premières déclarations de leur service de communication nous affirmant il y a quelques jours : “La famille nous a exposé sa douleur et ne souhaitait pas de communication autour de ce drame. Nous nous associons à sa douleur.”

 

A propos de l'auteur

jean-christophe collet

Pour tout contact. 06 75 37 16 66

1 commentaire

  • […] Le papa invite désormais à la réflexion sur la formation des élites en France et à un certaine vigilance avec “des jeunes qui ne sont pas tout à fait des adultes. La pression n’est pas une méthode de management qui doit être d’actualité dans nos facultés, encore moins en 2021 en période de crise de sanitaire”, explique-t-il.  “Ce qui m’intéresse, ce n’est pas la fin (on la connait, malheureusement), c’est comment tout cela a démarré. ” Voir la version de la faculté de Droit et de l’université de Rennes 1.  […]

Laisser un commentaire