CECI EST UN TEST 1
Actualités

UN GENDARME DE RENNES TUÉ LORS D’UNE INTERPELLATION SUR L’A13

test2

Dans le cadre d’une commission rogatoire (1), un des magistrats instructeurs de la juridiction interrégionale spécialisée (JIRS) de Rennes a demandé aux gendarmes de Rennes d’intervenir sur une affaire de stupéfiants. Immédiatement sollicités, les militaires de la Section de Recherches de Rennes, appuyés par le GIGN, ont interpellé un trafiquant sur l’autoroute A 13, sur la commune Saint Mards de Blacarville (Eure), dans la nuit du 24 au 25 octobre. Après cette intervention, qui s’est déroulée sans difficulté particulière, un chauffeur de poids lourd a perdu le contrôle et percuté le dispositif mis en place lors de l’enlèvement du véhicule du suspect. Dans cet accident, un militaire de la SR de Rennes est décédé, et un autre, appartenant à la brigade de recherches de Saint-Malo a été très grièvement blessé et évacué vers l’hôpital. « Deux autres enquêteurs ont été légèrement blessés au visage ainsi que les personnes interpellées, sans gravité », précise le procureur de la République, Philippe Astruc. À l’annonce de ce décès, le procureur général près la Cour d’appel de Rennes et le procureur de la République près le tribunal judiciaire de Rennes, ainsi que l’ensemble des magistrats et fonctionnaires de justice, expriment leur plus vive émotion face à ce drame. Ils adressent à la famille du militaire décédé dans l’exercice de ses fonctions leurs sincères condoléances et assurent de leur soutien l’ensemble des membres de la gendarmerie nationale. « Nous rendons une nouvelle fois hommage au dévouement exemplaire de ces hommes et femmes qui agissent au service de la justice et de nos concitoyens avec détermination et efficacité, au risque de leur vie dans la lutte contre la criminalité organisée. » La présidente et le procureur du tribunal de Rennes ont pris l’initiative d’organiser ce jour, mardi 25 octobre, une minute de silence, dans la salle des pas perdus, du palais de justice . Le gendarme était marié et père de quatre enfants. « Son épouse, ses 4 enfants auront besoin de réconfort, et d’aide en cette période douloureuse», précise le procureur. 

(1) Qu’est-ce qu’une commission rogatoire : La commission rogatoire permet à un juge d’instruction de déléguer la réalisation de certains actes d’instruction à un officier de policer judiciaire ou à un autre juge. Ce mécanisme est souvent utilisé dans le cadre d’une procédure pénale (pour une perquisition, une audition…). 

A propos de l'auteur

jean-christophe collet

Pour tout contact. 06 75 37 16 66

Laisser un commentaire