CECI EST UN TEST 1
Actualités

QUI EST LE GENDARME TUÉ DANS L’EXERCICE DE SES FONCTIONS ?

test2

La mort d’un homme est toujours triste. Mais dans l’exercice de ses fonctions, c’est parfois encore plus terrible. Sa famille, ses proches, ses amis et ses collègues sont face à une insondable incompréhension et un infini désespoir. 

Cette nuit, à 2 h 50, quatre gendarmes de la Section de recherches ont interpellé un véhicule impliqué dans une affaire de trafic de stupéfiants. Après l’intervention, l’un d’eux, Jean-Christophe Bolloch, a été percuté par un poids lourd sur l’A13 dans le sens Paris-Caen, peu après le péage de Bourneville. Il est décédé lors de l’accident. Un second militaire a été lui évacué au CHR Rouen, dans un état grave et deux autres ont été blessés. Un agent de la SAPN qui conduisait un patrouilleur a également été atteint.

D’après le site Voix du Gendarme, Jean-Christophe Bolloch débute sa carrière comme gendarme auxiliaire, en 1999. Après avoir intégré l’école de sous-officiers de gendarmerie du Mans il est affecté à la brigade territoriale de Montfort-L’Amaury (Yvelines).  En juin 2005, Jean-Christophe Bolloch décroche la qualification d’OPJ (officier de police judiciaire) et rejoint la brigade de Guingamp (Côtes-d’Armor) où il a été promu maréchal des logis-chef en 2009. « Son goût prononcé pour l’investigation judiciaire l’amène à se spécialiser dans ce domaine », souligne la gendarmerie.

À partir de 2016, le gendarme renforce la section de recherches de Rennes (35) pendant plusieurs mois avant de la rejoindre en 2017 au sein de la division atteinte aux personnes. Devenu adjudant en 2018, il est devenu chef de groupe enquêteurs à partir de 2019. « Il n’a eu de cesse de continuer à se former, mais aussi d’apporter son savoir-faire à son unité, acquérant des compétences judiciaires, techniques et humaines » dit de lui la Gendarmerie.

Afin de soutenir la famille de l’adjudant Jean-Christophe Bolloch, une cagnotte est organisée par la Fondation Maison de la Gendarmerie. Elle est lancée au profit de son épouse, Catherine, et de ses 4 enfants : Amandine (18 ans), Juliette (15 ans), Emeline (11 ans) et Mathieu (8 ans). Le don recueilli dans le cadre de cette cagnotte ne donnera pas lieu à l’émission d’un reçu fiscal, conformément à la réglementation en vigueur.

Infos + : Jean-Christophe Bolloch présidait le club d’utilisation sportive des chiens d’arrêt Cusca Breizh. « Nous regretterons tous cet homme dont nous avons apprécié la compagnie des plus agréables en raison de sa gentillesse, son altruisme et toutes ces autres qualités qui en faisait un véritable ami », a réagi l’association canine territoriale bretonne dans le Journal 20 Minutes. Il était aussi délégué départemental Pointer club français. 

A propos de l'auteur

jean-christophe collet

Pour tout contact. 06 75 37 16 66

Laisser un commentaire