maroquinerie Rennes

CECI EST UN TEST 1
Actualités Patrimoine

UN ÉCRITEAU EN BOIS OUBLIÉ POUR MARQUER L’HISTOIRE D’UN BÂTIMENT TOUJOURS VOUÉ AU SOCIAL

test2

Rue du Griffon, dans le centre-ville, il est un écriteau en bois oublié et à peine lisible : il rend hommage à Raymond Cornon, architecte des Bâtiments de France qui protégea au numéro 5 les façades et les toitures de l’actuel bâtiment du CCAS de Rennes en 1965. Cet édifice a toujours eu une vocation sociale. Il abrita longtemps les sœurs de Charité de la marmite des pauvres.

Fils d’un graveur lithographe, né le 9 janvier 1908, Raymond Cornon est aujourd’hui oublié dans la capitale bretonne. Mais l’homme en son temps fut incontournable. Après avoir étudié au Lycée Chateaubriand, il suivit les cours de l’École Nationale Supérieure des Beaux-arts, la Faculté des Lettres de Paris et l’Institut français des Pays-Bas à Amsterdam. Architecte en 1933, à la tête d’un cabinet, il cumula les fonctions : professeur d’Histoire de l’Art de l’École Régionale d’Architecture de la ville (de 1937 à 1948), lauréat de l’Institut de France en 1933, 1934 et 1935 et surtout architecte en chef des Monuments Historiques (jusque 1973).

Raymond Cornon est aussi connu pour avoir reconstruit et restauré Rennes, Saint Malo, Fougères, Quimper, Vannes, Vitré et Nantes. Il fut aussi à l’œuvre au château des ducs de Bretagne et de la cathédrale de Nantes, il restaura le calvaire de Plougastel, le tombeau de Jean V au sein de la cathédrale de Tréguier. Quelques dates clés : 1944-1972 : restauration de la cathédrale Saint-Vincent de Saint-Malo ;1958 : École nationale de la Marine marchande de Saint-Malo ;1963 : faculté de droit de Rennes avec Louis Arretche et Alain Le Normand; 1968 : cité administrative universitaire à Rennes.

A propos de l'auteur

Jean-Christophe COLLET

J-C Collet est journaliste et auteur (Lieux romantiques à Paris, Bretagne Chic, On dit qu'en Bretagne, Bretagne pas chère, Livre blanc sur le Nucléaire...).

Laisser un commentaire