CECI EST UN TEST 1
Brèves

UN DERBY SANS SUPPORTERS BRESTOIS

test2

Il n’y aura pas de déplacement de supporters brestois pour le match Rennes-Brest de ce dimanche 6 février. Ainsi en a décidé le ministère de l’intérieur. Mais la nouvelle n’est pas une surprise. Dès lundi dernier, le préfet de la région, Emmanuel Berthier, avait conseillé à son ministre “l’interdiction” au regard du fort contentieux entre les deux équipes. “Des rencontres de foot doivent être apaisées”, avait expliqué l’autorité préfectorale devant la presse, lors du bilan de la sécurité 2021. 

Une série d’incidents

“Les relations entre les supporters Stade Rennais Football Club et du Stade brestois 29 sont empreintes d’une forte rivalité depuis plusieurs années”, explique le ministre dans son arrêté. “Cet antagonisme persistant s’est traduit par de graves affrontements nécessitant l’intervention des forces de l’ordre. Il en a été ainsi le 8 décembre 2012 à Rennes lors de la dernière rencontre des deux équipes avant la relégation de la formation finistérienne, où une rixe a éclaté lors d’une rencontre avec le stade rennais FC.

Bientôt, on interdira aux supporters dijonnais de venir au Roazhon Park, face aux risques d’une petite bagarre devant chez Marco”, ironise un supporter. 

A cette occasion, des supporters brestois scindés en petits groupes sont parvenus, après avoir ôté tout signe distinctif, à contourner les barrages policiers pour se porter derrière la Tribune “Mordelles” afin de mener une opération violente devant les locaux du Roazhon Celtic Kop (RCK). “Le 6 janvier 2019 à Rennes, une violente rixe a éclaté, blessant un supporter brestois ; Le 14 septembre 2019 à Brest, dans la nuit précédant une rencontre entre le stade Brestois 29 et le stade Rennais FC, une violente bagarre impliquant une soixantaine de supporters des deux équipes a éclaté sur la voie publique, nécessitant le déploiement d’un dispositif de sécurisation pour disperser les individus.”

Une nouvelle fois, le 8 février 2020, en amont d’une rencontre entre les deux équipes et malgré un arrêté préfectoral d’encadrement des supporters brestois, une cinquantaine de supporters rennais a lancé des projectiles en direction de plusieurs minibus du Stade Brestois 29 avant d’agresser leurs occupants. “Lors de la même rencontre, des supporters brestois ont tenté de forcer le dispositif de police mis en place pour les contenir dans le parking visiteurs et de nombreux projectiles ont été lancés en direction des policiers, contraints de faire usage de bâtons de défense et de moyens lacrymogènes pour rétablir l’ordre. “

Enfin, le 15 août 2021, date de la dernière rencontre entre les deux équipes, une quarantaine de supporters du Stade Rennais FC et une cinquantaine de supporters du Stade Brestois 29 se sont affrontés sur un parking à Brest obligeant les forces de sécurité intérieure à faire usage de gaz lacrymogène pour rétablir l’ordre. Au regard de ces antécédents,  estime le ministre, “un risque réel et sérieux d’affrontement entre les supporters des deux clubs existe à l’occasion de la rencontre de football du dimanche 6 février 2022 à 17 heures au stade Roazhon Park.” 

Infos + : “Les forces de l’ordre sont toujours fortement mobilisées pour faire face à la menace terroriste. Elles ne sauraient être distraites de ces missions prioritaires pour répondre à des débordements de supporters dans le cadre de rencontre sportives, alors que les personnels mobilisables sur la voie publique sont actuellement réduits en raison de leur état de santé lié à l’épidémie de la Covid-19.” 

A propos de l'auteur

jean-christophe collet

Pour tout contact. 06 75 37 16 66

Laisser un commentaire