CECI EST UN TEST 1
Actualités

TIRS DE MORTIER CONTRE LA POLICE, LES POMPIERS ET…UN AGENT GRDF !

test2

Le 11 octobre 2021, à 21h10, un agent GRDF est pris à partie par des jets de pierres et un tir de mortier, place du Montenégro. Non sans conséquence ! Il est blessé à la main et la fenêtre latérale de son véhicule brisée. Devant le danger, il préfère quitter les lieux. Quinze minutes plus tard, c’est au tour des pompiers d’être pris pour cible au moment où ils interviennent boulevard de Yougoslavie pour un feu de buisson. Les hommes du feu essuient alors des tirs de mortier et leur véhicule est légèrement dégradé (trois impacts au niveau de la carrosserie). Mais heureusement, aucun blessé n’est à déplorer chez eux.

Appelés en renfort dans le quartier, les effectifs de police mettent en place un “dispositif de sécurisation” avec de nombreux fourgons.  Ils sont alors eux-aussi pris pour cible par des tirs de mortier. Heureusement, là encore, ils ne sont pas blessés. Mais le pare-brise et le capot d’un de leur véhicule est atteint par des projectiles. Une dizaine de personnes, vêtue de sombres vêtements et porteuse de capuche, a été mise en fuite. Une enquête est en cours. 

Faut-il avoir besoin de rappeler que les pompiers et les policiers sont là pour porter nous porter secours !, Charles Compagnon.

Ces attaques ont fait réagir Charles Compagnon, porte-parole de l’opposition. “Attaquer les pompiers et les policiers à coup de tir de mortier, c’est attaquer la République. Aucune circonstance, aucune explication ne sauraient justifier ce type d’agression. Les attaques dont ils font l’objet sont inacceptables et appellent une réponse ferme.” 

Ce fait divers s’inscrirait dans une longue et triste série pour l’opposition. “Le visage de Rennes, notre ville, autrefois réputée d’une grande tranquillité, change à vitesse V. Nous appelons la majorité à prendre vraiment conscience de ce changement. Nous l’appelons à prendre dès maintenant, pendant qu’il en est encore temps, les mesures qui s’imposent, en adaptant la politique de sécurité de la ville, ses moyens humains, matériels et la vidéo-protection.”

Nous souhaitons aujourd’hui apporter tout notre soutien aux habitants du Blosne qui sont témoins de ces faits et qui sont à juste titre inquiets de ce que pourrait devenir leur quartier si rien n’est fait.” Charles Compagnon.

Pour une fois, la municipalité rennaise a tenu à réagir par le biais de l’adjointe au maire de la sécurité, Lenaic Briéro sur le réseau social Twitter. “J’apporte tout mon soutien aux pompiers et policiers, ainsi qu’à l’agent de GRDF pris pour cible cette nuit alors qu’ils intervenaient pour protéger les habitants. Ces violences sont inacceptables et leurs auteurs doivent être poursuivis.” 

A propos de l'auteur

jean-christophe collet

Pour tout contact. 06 75 37 16 66

Laisser un commentaire