CECI EST UN TEST 1
Actualités Commerces

SOLDES : MOINS DE FRÉQUENTATION

test2

En cette période de crise sanitaire, les soldes rennaises n’ont pas été un long fleuve tranquille ! Leur date d’ouverture a été décalée au 20 janvier, leur durée rallongée et les centres commerciaux ont été fermés 10 jours après leur démarrage. “La fréquentation était moins bonne et le chiffre d’affaires est en baisse”, conviennent la CCI Ille-et-Vilaine, le Carré Rennais et l’Union du Commerce dans une enquête.

Un démarrage des soldes jugé trop tardif

Près de 60% des commerçants ont jugé “tardif” le démarrage des soldes. Preuve en est : 73% d’entre eux avaient organisé des promotions et ventes privées avant les soldes. éAfin de palier au décalage des soldes, nous avons dû faire des ventes privées dès début janvier afin d’anticiper un éventuel nouveau confinement”, explique l’un d’eux.

 L’an dernier, 93% déclaraient avoir un effectif salarié identique à̀ 2019. Cette année, par contre, près de 20% ont dû réduire leurs effectifs.

Autre sujet de mécontentement : le couvre feu ! 88% des commerçants ont été “impactés” par le couvre-feu à 18h, dont 28% qui ont perdu de la clientèle. Afin de pallier au couvre-feu et aux pertes d’exploitation, le préfet a heureusement autorisé l’ouverture des commerces les dimanches du mois de janvier. Mais les ouvertures ont été guère nombreuses. Le 10 janvier, 18% des boutiques entaient ouvertes, le 17 janvier 13% ouvertes et le 24 janvier 32 % ouvertes. “25% des commerçants étaient satisfaits de l’activité du dimanche, 30% moyennement satisfaits et 45% insatisfaits”, ajoutent leurs représentants.

72% des commerçants répondants se sont mis au numérique en complément de leur point de vente pour assurer une continuité de leur activité et maintenir le lien avec leur clientèle.

Fréquentation en baisse

Sur l’ensemble de la période, la fréquentation des commerces est jugée inférieure pour 57% des commerçants et supérieure pour 24% d’entre eux. “Une grande perte de la fréquentation du Centre, nos rendez-vous étaient principalement en fin de journée et début de soirée”, fait remarquer un commerçant. “Cette période est plus compliquée évidement, les clients plus moroses et nous n’avons pas de visions sur les mois à venir”, précisait un second.

Le niveau de stock est supérieur pour 35% des commerçants et identique pour 38% d’entre eux. Quant à̀ la trésorerie, elle est égale ou inférieure pour 73% d’entre eux.

Le chiffre d’affaires est malheureusement inférieur pour 41% des commerces, malgré une deuxième démarque rapide. “Les remises les plus couramment pratiquées ont été de l’ordre de – 30% et -40%, voire plus pour certaines enseignes ; La mise en place de la deuxième démarque est arrivée rapidement dans la première semaine, avec des remises majoritairement constatées à – 50%.” Cette enquête a été réalisée par e-mailing auprès de commerçants ressortissants de la CCI Ille-et-Vilaine, des adhérents de l’Union du commerce du Pays de Rennes et du Carré Rennais. Près de 100 commerces ont répondu au questionnaire (80 % d’indépendants, 13% de franchises et 4% de succursalistes). Les secteurs d’activité représentés majoritairement par 58 % d’équipement de la personne, 16% d’équipement de la maison, 4% culture-sport-loisirs et 10% alimentaire.

A propos de l'auteur

jean-christophe collet

Laisser un commentaire