CECI EST UN TEST 1
Actualités Commerces

SOLDES D’HIVER : LE CONSTAT EST AMER

test2

Après les soldes d’hiver, l’heure est au bilan pour le Carré Rennais, la CCI Ille-et-Vilaine et l’Union du Commerce. Par rapport à 2021 (où les centres commerciaux ont été fermé à partir du 1er février), sur l’ensemble de la période, la fréquentation des commerces est inférieure chez 68% des commerçants et supérieure chez 19% d’entre eux. “Le chiffre d’affaires est inférieur pour 54% des commerces, supérieur pour 19% et égal pour 28%”, ajoutent les trois institutions rennaises.

Avec retour de l’inflation (+2,9% en janvier selon l’INSEE), le pouvoir d’achat pèse sur les Français et contraint leurs dépenses.

Comme pour beaucoup de professions, le début d’année a été particulier chez les commerçants, compte tenu du contexte sanitaire. Ils ont dû faire face au nombre très élevé de cas positifs ou contacts dans leurs effectifs, au télétravail obligatoire 3 à 4 jours par semaine ou encore aux  difficultés liées à la garde des enfants dont les classes ont été fermées. “L’an dernier, près de 20% avaient dû réduire leur personnel. Cette année 74% ont conservé leurs salariés, 17% ont dû les réduire à nouveau, et seul 9% des commerces ont embauché des collaborateurs supplémentaires. »

Des remises importantes et une deuxième démarque rapide

Les remises les plus couramment pratiquées ont été de l’ordre de – 30% et -40%. “La deuxième démarque s’est installée en 2ème semaine avec des remises majoritairement constatées à – 50%, légèrement plus tardivement que l’an passé où les commerçants l’avaient mise en place dès la première semaine.” Fait à noter, 83 % des commerçants n’ont pas souhaité ouvrir le dimanche des soldes d’hiver par crainte de manque d’activité, par choix personnel ou par manque de personnel. éPour ceux qui étaient ouverts, l’activité était insatisfaisante pour 81 %.”

Moins de fréquentation et chiffre d’affaires en baisse

“Cette période de début d’année est complexe, les effets du télétravail obligatoire, de la pandémie, et des absences des collaborateurs ont eu un impact négatif sur l’activité”, explique un commerçant. “C’était calme et fréquentation aléatoire et disparate entre SAMEDI et jours de semaine”, ajoute un autre. Résultat,  65,5% ont subi une baisse d’activité, 22 % ont bénéficié d’une activité supérieure et 13% n’ont pas ressenti d’impact.”  Depuis le début de cette crise sanitaire, 78% des commerçants répondants se sont mis au numérique en complément de leur point de vente pour assurer une continuité de leur activité et maintenir le lien avec leur clientèle.  83 % sont présents sur internet et 59% sur les réseau.

Cette enquête a été réalisée par e-mailing auprès de commerçants ressortissants de la CCI Ille-et-Vilaine, des adhérents de l’Union du commerce du Pays de Rennes et du Carré Rennais. Près de 270 commerces ont répondu au questionnaire ; le panel de répondants était composé de 64 % d’indépendants, 20% de franchisés et 6% de succursalistes. Les secteurs d’activité représentés majoritairement par 55 % d’équipement de la personne, 13% d’équipement de la maison, 11% culture-sport-loisirs, 6% alimentaire et 4% parfumerie soin beauté.

Infos + : Par rapport à l’année 2020 (avant les confinements), sur l’ensemble de la période, la fréquentation des commerces est inférieure chez 65% des commerçants et supérieure chez 26% d’entre eux. “Le chiffre d’affaires est inférieur pour 59% des commerces, supérieur pour 23% et égal pour 19%”, expliquent les trois entités, lors d’une enquête réalisée auprès de 270 commerces.

A propos de l'auteur

jean-christophe collet

Pour tout contact. 06 75 37 16 66

Laisser un commentaire