CECI EST UN TEST 1
Actualités Archives Patrimoine

RUE HOCHE : L’UNE DES PLUS HARMONIEUSES

test2

A Rennes, les rues, les boulevards, les avenues sont jalonnés d’immeubles disparates, parfois de siècles différents (faisant sans doute son charme !). Rares sont en revanche les artères haussmaniennes, uniformes, rectilignes. Mais aujourd’hui la ville tend à y remédier, en proposant avec plus ou moins de réussite des rues rectilignes aux architectures modernes. Dans le centre ville, il en existe pourtant une de très belle facture : la rue Hoche. 

Reliant la place Hoche au Parlement de Bretagne, la rue Hoche est l’une des plus belles du centre ville. Bordée par des galeries de peinture, des magasins de décoration, des librairies, une cave à vin et des immeubles de prestige, elle est un lieu de passage animé, estudiantin et agréable. Dans cette artère, les étudiants des Beaux-Arts se promènent souvent des cartons de dessins sous l’bras. Ils sortent fiers de leur école où ils apprennent les rudiments de l’art dans un labyrinthe de salles, un cloitre et un jardin désespérément vide (si, si, je vous l’assure).

Lors des portes ouvertes – trop peu nombreuses – il faut se perdre dans les ateliers qui jalonnent le rez-de-chaussée, les étages et les combles. Ici où là, des jeunes artistes en herbe, l’air de rien, créent à tour de bras l’art de demain.Avant les étudiants, les sœurs de la congrégation de la Visitation ont vécu dans ces murs jusqu’en 1908. Elles y ont coulé des jours heureux jusqu’au jour où elles ont cédé leur chapelle et l’ensemble de leur couvent au Conservatoire de musique et de déclamation et bien sûr à l’Ecole régionale des Beaux-arts.

Cet espace respire indéniablement le début du siècle dernier, le marbre sculpté et le parfum des modèles nus. Il fut fréquenté jadis par quelques artistes célèbres dont Jean-Julien Lemordant (1879-1968, architecte et peintre, auteur de la fresque du plafond de l’opéra de Rennes), le peintre Mathurin Méheut (1882-1958) ou encore Jacques Villeglé, artiste contemporain célèbre dans le monde entier pour ses affiches lacérées.

A propos de l'auteur

Jean-Christophe COLLET

J-C Collet est journaliste et auteur (Lieux romantiques à Paris, Bretagne Chic, On dit qu'en Bretagne, Bretagne pas chère, Livre blanc sur le Nucléaire...).

Laisser un commentaire