-0.3 C
Rennes
mardi 7 février 2023
AccueilActualitésAU GABIER NOIR : ON NE SERA JAMAIS EN RADE DE...BIÈRE

AU GABIER NOIR : ON NE SERA JAMAIS EN RADE DE…BIÈRE

Après La Rennes du bal et le bar de l’Aviation, le quartier Villeneuve (le Belleville rennais) s’enrichit d’un autre troquet de caractère : Le Gabier Noir. Installé rue Paul Féval, cet estaminet deviendra certainement une adresse recherchée par les Rennais qui veulent passer une bonne soirée, loin de la cohue de la rive nord de la cité.

À la manœuvre, Ivan a les yeux plissés, le torchon sur l’épaule ainsi que la casquette vissée sur la tête. Il sert la bière des mineurs du Nord (L’Ancre Pills), des vins naturels et, pour agrémenter vos apéros, des sardines, du pâté mais aussi bientôt des planches !

Comme dans les bistrots d’antan, notre capitaine proposera de grignoter des œufs durs ! Il prévoit même de la petite restauration à l’heure du déjeuner et l’ouverture d’une petite terrasse, l’été prochain, dans un petit jardin attenant. « Je suis déjà un habitué des lieux et j’en redemande encore, » dit un riverain.

Bistrot de quartier, l’endroit plaira aux aficionados de déco vintage, des chaises en formica et des comptoirs en boîtes de sardines. Il accueillera en septembre durant trois soirées un groupe australien de Melbourne, The Midnight Scavengers, qui a notamment rendu hommage au célèbre musicien rennais Tonio Marinescu (https://www.rennes-infos-autrement.fr/figure-du-rock-rennais-tonio-sen-est-alle/) : les 20 et 21 septembre en concert acoustique, et le 23 pour présenter la sortie de leur deuxième album. Le lieu est ouvert jusqu’à une heure du matin. Le dimanche, à l’heure du thé, des concerts acoustiques y seront proposés.

 

Bistrots de quartier : la nouvelle tendance !

Rue du Docteur Joly, le café Cortina fut sans doute l’un des premiers bars « périphériques » à attirer les foules ! Depuis, de nombreux estaminets ont fait florès dans nos faubourgs rennais. On connaît tous Le Hibou ou La Quincaillerie. Mais il y en a bien d’autres. Comment expliquer leur succès ? Faute de pouvoir prendre leur voiture, beaucoup de Rennais privilégient des bars de proximité. Ils colonisent des endroits où l’on retrouve l’âme rennaise, les ambiances d’antan et une certaine sérénité. Ils font comme les Parisiens. Ils restent près de chez eux pour éviter de perdre du temps en trajet vers le centre-ville.  

Dragan Brkic
Dragan Brkic
Écrivain, j'ai publié Le Petit Noir des Balkans, Prière d'insérer, La condition pénitentiaire, Footness et Comprendre la délinquance française.

// Dernières nouvelles publiées

RUE DU PENHOËT : LOCAL COMMERCIAL CHERCHE REPRENEUR

La requalification du centre ancien de Rennes est confiée depuis 2011 à la société locale d’aménagement (SPLA) Territoires Publics. Elle vise à accompagner les...
- Advertisement -
- Advertisement -

// Ces articles peuvent vous intéresser