Petite maroquinerie Rennes - CREATIONACC

CECI EST UN TEST 1
Actualités

RÉOUVERTURE DES LIEUX CULTURELS : NATHALIE APPÉRÉ ET LOÏG CHESNAIS-GIRARD SORTENT DE LEUR SILENCE

test2

Il y a quelques semaines, Rennes Infos Autrement s’étonnait dans un billet d’humeur du silence des élus bretons face aux mesures Covid. “L’ordre sanitaire a remporté une belle victoire. Il a annihilé l’esprit de rébellion, l’esprit français et plus encore breton. Il a muselé des milliers d’Armoricains, habitués à protester contre les vagues noires de l’Amoco Cadiz, contre l’usine nucléaire de Plogoff, contre la politique agricole commune, contre l’augmentation du gazole. Il a tué les bonnets rouges au nom des gros bonnets de l’hôpital public et du gouvernement. Nous sommes devenus des bonnets de nuit !”, affirmait-on. 

Mais aujourd’hui, surprise, deux élus sortent de leur silence. Le président de Région et la maire de Rennes demandent la réouverture des lieux culturels avec d’autres élus de la nation comme Martine Aubry, maire de Lille, Xavier Bertrand, président de la Région Hauts de France, Laurent Wauquiez, président de la Région Auvergne Rhône-Alpes… Leur engagement vient à point nommé pour le monde culturel. Il a été heureusement soufflé par une déclaration lancée notamment  par le Syndicat national des Entreprises artistiques et culturelles. Pour faire preuve d’initiative politique, ils pourront toujours demander l’ouverture des stades. Mais est-ce politiquement correct ? 

Voici le texte de la déclaration : 

Parce que la culture est essentielle au maintien des liens sociaux et à la lutte contre l’isolement, notamment pour celles et ceux qui sont les plus fragiles et souvent premières victimes de la crise sanitaire (jeunes, personnes âgées, étudiants), nous demandons au Gouvernement de rouvrir tous les établissements culturels sans exception et d’annoncer une date de revoyure dans un calendrier raisonnable : musées, salles de cinéma et salles de spectacles doivent être ouverts dans un même tempo. Nous n’acceptons pas de faire des distinctions entre les différents établissements qui tous s’engagent à mettre en œuvre des protocoles sanitaires rigoureux, déjà négociés et validés par le Gouvernement.

Nous sommes prêts à renforcer encore, si besoin, les protocoles sanitaires en lien avec les différentes collectivités et en fonction de la circulation du virus dans les territoires, et ainsi garantir les meilleures conditions d’accueil des publics et des professionnels. L’ensemble des signataires, élus et professionnels du spectacle, revendiquent une application équitable des mesures de réouverture dans tout le pays : Le public, les artistes, l’ensemble des équipes, ne comprendraient pas que la culture reste « confinée » plus longtemps. Ils demandent le renforcement d’un dialogue et d’une concertation véritables entre les collectivités territoriales, les professionnels, et le Gouvernement.

A propos de l'auteur

jean-christophe collet

Laisser un commentaire