9.8 C
Rennes
dimanche 21 avril 2024
AccueilActualitésRÉÉDUCATION : L’APPEL URGENT DE L’ASSOCIATION

RÉÉDUCATION : L’APPEL URGENT DE L’ASSOCIATION

En France, les coûts de fonctionnement et les besoins d’investissement ne cessent de croître pour les établissements de formations des professionnels de santé et de rééducation. Non soutenues par les pouvoirs publics, des associations comme l’IFPEK, connaissent de graves incidences budgétaires mettant en péril leur avenir. Avec des scolarités comprises entre 6 800 et 10 000 euros par an, entièrement financés par les étudiants et leurs proches, l’IFPEK tente malgré tout de maintenir le niveau d’exigence. « Cela se fait au prix d’un investissement professionnel et humain, hors normes de la part des dirigeants et de ses équipes. Cela se fait aussi au prix de sacrifices importants de la part des familles et de nos élèves », explique l’association dans un communiqué. « Certains d’entre eux doivent cumuler plusieurs emplois et leur endettement en entrée de formation ne cesse de croître (dépassant souvent les 25 000 euros) dans un contexte d’inflation et de précarisation. D’autres doivent abandonner leur cursus, faute de moyens fianciers, et ce à l’heure où nous manquons cruellement de professionnels de santé… » 

Sans un soutien rapide et massif de la Région Bretagne et un appui des pouvoirs publics dans ses missions, l’association IFPEK devra augmenter de façon significative les frais de scolarité de ses étudiants. Pour éviter cette situation, les administrateurs bénévoles, les salariés, les formateurs, enseignants, parents… ont interpellé les élus régionaux. « Des dizaines de courriers et de rencontres n’ont abouti à aucune action concrète. La Région, qui a sous sa tutelle les instituts paramédicaux, fait le choix politique de ne pas soutenir financièrement les établissements privés à but non lucratif. Pourtant, beaucoup d’autres provinces s’y sont déjà engagées comme la Normandie (appui à la formation des masseurs kinésithérapeutes). Aujourd’hui, la seule réponse que nous avons reçue de la Région Bretagne est la réflexion menée sur un dispositif d’accompagnement social et individualisé des étudiants (sur condition de ressources). » 

Pis encore, les « contrats de fidélisation », seul dispositif de soutien financier qui était accessible à certains étudiants de l’IFPEK, a été abandonné, au profit du financement public obligatoire de l’IFMK de Brest. « L’équilibre régional et l’équité est ainsi totalement rompu. Dans ce contexte de grande inquiétude pour l’avenir de l’IFPEK et de ses formations, nous ne pouvons plus rester dans l’attente d’hypothétiques réactions… Il est de notre responsabilité d’agir maintenant avec les femmes et les hommes de bonne volonté qui voudront nous aider et nous soutenir dans le projet. À tous (parlementaires, parents…), nous lançons cet appel urgent pour débloquer la situation et nous épauler à trouver les financements nécessaires pour le futur de la formation de nos jeunes rééducateurs bretons. »

Infos + :  Selon le site du ministère, le coût de formation d’un étudiant dans l’enseignement supérieur est de 10 270 euros par an », explique l’association. « Pour les apprenants en santé, cela constitue une moyenne basse. Les frais peuvent monter jusqu’à 15 000 euros dans certaines filières médicales et paramédicales comme les nôtres. » 

jean-christophe collet
jean-christophe collet
Lancé par le journaliste Jean-Christophe Collet en 2012/2013, www.rennes-infos-autrement.fr devient un site d’informations en 2015 et est reconnu comme site d’informations en ligne par le ministère de la Culture et de la communication.

// Dernières nouvelles publiées

VOL AU COMITÉ DE QUARTIER DE CLEUNAY

Il y a une semaine, ce 20 avril, un vol a eu lieu à Cleunay, au beau milieu de nouveau centre urbain aménagé par...
- Advertisement -
- Advertisement -

// Ces articles peuvent vous intéresser