"
portefeuille cuir homme femme Rennes
Actualités Patrimoine

REDÉCOUVRIR RENNES EN ÉTÉ : LE SQUARE VILLENEUVE

Il n’y a pas que le Thabor ou les Gayeulles dans la capitale bretonne. Aussi pittoresque que celui des Tanneurs, le parc de Villeneuve est situé derrière la gare, dans le petit quartier du Sacré-Cœur, encore épargné par le bruit des pelleteuses.

Dans ce jardin planté au cœur du Belleville rennais, les visiteurs découvriront un espace de verdure croquignolet avec de grands arbres et des petits arbustes. Grâce à des petits écriteaux légèrement vieillis, ils dénicheront, ici où là, un févier d’Amérique, un hêtre pourpre d’Europe ou encore un catalpa commun du sud des États-Unis. 

Au milieu du jardin, les visiteurs trouveront même la maison du jardinier. Toute en briques, elle possède une façade au style balnéaire. Entourée de massifs de fleurs, elle détonne dans ce parc construit pour “la population laborieuse et méritante du quartier”, comme l’indiquait une délibération du conseil municipal du 18 août 1920.

Ici, les Rennais trouveront un espace jeu pour enfants et des petits vieux se promenant canne à la main. Souvent, ils tomberont sur les gamins du quartier. Ceux-ci viennent pratiquer le foot ou le basket dans la cour d’école, jouxtant le parc. La raison en est simple. Il leur est interdit de jouer sur la pelouse, même si certains s’en donnent parfois le droit !

Bâti sur l’ancien terrain du manoir de Villeneuve par l’entrepreneur Briand, le square doit ses plans à l’architecte célèbre de Rennes, Emmanuel Le Ray. Achevé en 1926, il s’intègre parfaitement dans un quartier parsemé de jolies petites maisons, d’un habitat social et connu pour  sa prison départementale datant de 1898.

Bordé par des petites maisons de quartiers et des rues tranquilles, le parc Villeneuve est situé à proximité d’une crèche construite par l’architecte Le Ray, possédant un décor en mosaïque étonnant réalisé en 1928 par l’atelier d’Isidore Odorico. Lors de la Saint-Jean, une grande fête y est organisée en présence des habitants du quartier. Qu’on se le dise, cet endroit est pittoresque à souhait.

Un conseil, entrez par la rue Marcellin Berthelot, un chimiste aujourd’hui tombé dans l’oubli. Respirez à fond et appréciez le calme de l’endroit.

A propos de l'auteur

Jean-Christophe COLLET

J-C Collet est journaliste et auteur (Lieux romantiques à Paris, Bretagne Chic, On dit qu'en Bretagne, Bretagne pas chère, Livre blanc sur le Nucléaire...).

Laisser un commentaire