Actualités

RAYONS D’ACTION VEUT DÉCOUVRIR LA VILAINE !

Rayons d’Action (association de cyclistes) oeuvre pour le développement de la pratique du vélo dans l’agglomération rennaise. Créée en 2005, elle connait actuellement une dynamique importante avec près de 840 adhérents. Elle veut aujourd’hui participer au débat sur l’aménagement du centre-ville et le moins que l’on puisse dire, c’est que sa proposition a de l’ambition !

                                             Suppression du parking de la Vilaine

“Nous constatons avec beaucoup d’élus et de concitoyens le vieillissement des espaces publics de la ville et approuvons sans retenue l’organisation de ce moment de réflexion”, expliquent leurs représentants dans un communiqué de presse. “Le plateau piétonnier du centre ville n’a quasiment pas évolué depuis sa création en 1982, si ce n’est son extension dans quelques rues. Nos espaces publics ne répondent plus du tout aux usages et aux besoins des Rennais.es, et doivent se moderniser : les quais, les places comme celles du Champ Jacquet, Toussaints ou Commeurec mais aussi celles plus prestigieuses de la République et du Parlement de Bretagne.”

Sans hésiter, l’association met au coeur du débat le parking Vilaine.  “Cette dalle de bitume couvrant plus de 6000 m2, véritable “aspirateur à voitures” est complet uniquement à quelques occasions. Son maintien du parking, à moins de 500m de ceux des Lices et de Chézy-Dinan, ne se justifie plus avec l’augmentation de la fréquentation des piétons et des cyclistes. Sa suppression contribuerait à la diminution du trafic de transit sur les quais nord, de la même manière que le trafic de transit a été supprimé au profit des bus sur le quai Lamennais, au sud, il y a 20 ans. Les piétons et les cyclistes bénéficieraient enfin de l’espace qui leur fait défaut aujourd’hui.”

Derrière la suppression du parking de la Vilaine, Rayons d’action veut aller plus loin en proposant des aménagements cyclables continus et sécurisés et en modérant la circulation sur les quais. “Nous recommandons l’ouverture de vélorues. Expérimenté à Strasbourg depuis un an, ce dispositif permet de donner la priorité aux cyclistes sur une section courante de chaussée, tout en autorisant les véhicules motorisés des riverains et des livreurs à circuler à vitesse modérée. Dans une vélorue, il est ainsi interdit pour un automobiliste de doubler un cycliste par mesure de sécurité et de confort.”

                                                    Des vélorues 
Rayons d’Action préconise l’implantation de deux vélorues : l’une sur les quais nord (axes est-ouest) et l’autre sur les rues de l’axe nord-sud concernées par la suppression de la circulation des bus (voir l’esquisse ci-dessous). “Ces vélorues seraient tout naturellement reliées aux nouvelles pistes cyclables en site propre déjà réalisées ou en projet, par exemple boulevard de Chézy, place de Bretagne et avenue Janvier.  (…) Rennes a besoin du vélo pour atteindre ses ambitions en matière de report modal, de qualité de l’air et de qualité du cadre de vie face au changement climatique.”

“La vélorue de l’axe nord-sud, courant de la rue de Nemours à la rue d’Antrain, s’intégrera harmonieusement dans la place”, espère l’association Rayon d’Action. 

 

A propos de l'auteur

Jean-Christophe COLLET

J-C Collet est journaliste et auteur (Lieux romantiques à Paris, Bretagne Chic, On dit qu'en Bretagne, Bretagne pas chère, Livre blanc sur le Nucléaire...).

Commenter

Laisser un commentaire