Petite maroquinerie Rennes - CREATIONACC

CECI EST UN TEST 1
Ailleurs sur le Web

QUEL FUTUR POUR CAMAVINGA ?

Ecrit par robert malo
test2

Il y a désormais un an, le 6 avril 2019, un minot rentrait sur la pelouse du stade Raymond Kopa d’Angers, le maillot rouge et noir sur les épaules. Quelques mois plus tard, ce n’est pas seulement un “joueur de 2002” qui est souvent titularisé dans l’entrejeu rennais mais bien un futur très grand, déjà reconnu de tous. Eduardo Camavinga est une pépite, c’est indéniable. Il n’est pas juste devenu l’un des plus jeunes joueurs à disputer une rencontre de Ligue 1, il est surtout devenu une pièce maîtresse du milieu rennais cette saison et le futur promis à ce “gamin” est radieux. 

Bien qu’il n’y soit pas né, Eduardo Camavinga est arrivé en Bretagne à 2 ans. Baptiste MG, licence Unsplash.

Les convoitises sont déjà importantes et son futur semble s’écrire loin de Bretagne. On l’annonce en France, au PSG mais surtout avec insistance à l’étranger. Manchester United et le Real Madrid sont sur le dossier et comptent bien enrôler le franco-congo-angolais (il possède les trois nationalités). En suivant une trajectoire anglaise à United, Camavinga pourrait suivre la destinée d’un certain Cristiano Ronaldo et devenir dans quelques années, l’un des sportifs les mieux payés de la terre, à l’image du Portugais. S’il doit prendre son temps dans sa progression, il est clair que le dossier Camavinga va secouer la planète foot et son mercato l’été prochain. Mais qu’en est-il vraiment ? Quels choix s’offrent véritablement à lui ? 

Rester en Ligue 1 

Rennes fera tout pour garder son prodige. Il faudra attendre de connaître la position finale de Rennes pour qu’une participation à une Coupe d’Europe donne un argument supplémentaire au club breton. D’un point de vue sportif, tout laisse à croire que cette solution est la meilleure. Camavinga n’a connu dans sa jeune vie, presque uniquement le territoire breton. Sa famille et ses amis y sont installés. À seulement 17 ans, cet aspect devra compter dans sa prise de décision. Se retrouver sans repères loin des siens a déjà troublé plus d’un joueur. Les répercussions sur le terrain sont alors directement impactantes.  

Même s’il doit confirmer la saison fantastique qu’il a disputée, les grands clubs le voudront. Chaque géant d’Europe veut son diamant à polir. Et si le PSG a d’ores et déjà Kylian Mbappé dans ses rangs, il se verrait bien enrôler un autre prodige français. Un transfert dans le club de la capitale permettrait à Camavinga de rester en Ligue 1, dans un championnat qu’il connaît et où il est déjà respecté par certains observateurs. Mais son entraîneur est clair : il souhaite à tout prix que le jeune joueur, récemment prolongé, reste une saison supplémentaire. 

S’envoler ailleurs

Quand une équipe comme le Real Madrid vous séduit, difficile voire impossible de paraître impassible. Et ça, le Real le sait peut-être trop bien ! En pourparlers depuis de nombreuses semaines, le milieu relayeur serait, selon le quotidien espagnol et pro-madrilène Marcala priorité de Zinedine Zidane lors du prochain mercato

La Ligue 1 perdrait une fois de plus un futur grand et dans ce cas, l’inquiétude reste la même. Imaginer Camavinga partir c’est penser aux autres cracks partis pour briller pour au final se perdre quelque peu sur le banc de grands clubs. Mais il faut comprendre l’intérêt individuel que peut porter un si jeune joueur à de tels clubs. 

Foulera-t-il la pelouse de Bernabeu la saison prochaine ? Photo par Vienna Reyes, licence Unsplash

Les questions se posent également sur un départ en Angleterre. Mais cette thèse semble moins plausible, d’autant plus que Camavinga manque cruellement de robustesse dans un championnat où être rugueux n’est que vital. Selon toute logique, Liverpool et Manchester United devront attendre quelques années pour le voir débarquer outre-Manche. Une idée envisagée par le club rennais est d’un transfert au futur mercato, suivi d’un prêt immédiat pour la prochaine saison. De plus en plus utilisée dans le football moderne, cette formule permet au joueur de connaître son futur et d’évoluer dans un milieu qu’il connaît, gagnant encore plus d’expérience. Arsenal l’a récemment fait avec William Saliba, le défenseur central de Saint-Étienne âgé de 18 ans. Une chose est sûre : le dossier Camavinga promet d’être chaud tout l’été. Les téléphones vont sonner ! 

 

A propos de l'auteur

robert malo

Laisser un commentaire