5.7 C
Rennes
jeudi 26 janvier 2023
AccueilActualitésPONT-PÉAN : UN HOMME SOUPÇONNÉ DU MEURTRE DE SA FEMME

PONT-PÉAN : UN HOMME SOUPÇONNÉ DU MEURTRE DE SA FEMME

Le 22 janvier 2023, à 14 h 40, un homme, âgé de 36 ans, se présente au commissariat de police de Rennes. Il dit avoir trouvé sa femme ( 47 ans), décédée, à son domicile à Pont Péan, dans la résidence Sarah-Bernhardt. Pris en charge par les gendarmes, il les conduit à son appartement où les militaires découvrent le corps sans vie de sa compagne.

Immédiatement alerté, le magistrat de permanence se déplace sur les lieux avec le médecin légiste. Il constate des lésions sur la victime. Sans attendre, une enquête criminelle, confiée à la brigade de recherche de Rennes, est ouverte par le parquet. « Le mari, qui présente également des blessures, était placé en garde à vue », explique le procureur de la République, Philippe Astruc.

Pour l’heure, les dépistages d’alcoolémie et de stupéfiants se sont révélés négatifs. « Une autopsie sera réalisée lundi pour préciser les causes exactes du décès », ajoute le magistrat. Le couple s’est rencontré le 24 novembre 2014 et s’est marié le 20 mai 2017. Lui est maçon en CDI dans l’entreprise de son frère et elle sans emploi. Ils n’ont pas d’enfant. Peu avant ce terrible drame, la victime s’était rendue le 2 février 2022, à la brigade de La Gacilly (56) pour signaler avoir quitté le domicile conjugal, le 27 novembre 2021.

A cette occasion, la femme ne déposait pas plainte. « Mais elle soulignait être effrayée de mari, violent verbalement sans cependant exercer d’agressions physiques », avait-elle expliqué. « Elle évoquait toutefois un épisode à l’occasion duquel il lui aurait lancé un téléphone portable et un autre au cours duquel il lui aurait arraché un collier. » La procédure était transmise à la brigade de Bruz compétente. Il était entendu dans le cadre d’une garde à vue le 22 septembre 2022.

Devant les gendarmes, l’homme niait les faits. « Il affirmait avoir été agressé par sa femme et il expliquait un acte involontaire pour le collier. » L’enquête était classée sans suite le jour même pour « infraction insuffisamment caractérisée ». L’individu était connu pour deux condamnations de faible importance sans lien avec des violences. Vivait-il à nouveau avec son épouse ? Pour quelles raisons l’a-t-il tuée ? En 2022, cinq femmes (ou filles) sont mortes sous les coups de leur conjoint. Voir notre récent article

Infos + : L’autopsie réalisée ce lundi 23 janvier sur le corps de la victime a permis de déterminer un décès par strangulation mécanique, avec l’aide d’un lien (infos du Télégramme). 

jean-christophe collet
jean-christophe collet
Lancé par le journaliste Jean-Christophe Collet en 2012/2013, www.rennes-infos-autrement.fr devient un site d’informations en 2015 et est reconnu comme site d’informations en ligne par le ministère de la Culture et de la communication.

// Dernières nouvelles publiées

LE PARCOURS DE LA MANIF

Une manifestation contre la réforme des retraites aura lieu le 31 janvier 2023 dans le centre-ville de Rennes, à partir de 11h. Mais le...
- Advertisement -
- Advertisement -

// Ces articles peuvent vous intéresser