6.7 C
Rennes
dimanche 5 février 2023
AccueilActualitésLE PROCUREUR ÉVOQUE LA MÉMOIRE DE JANINE, MARIE, LAETITIA, BRIGITTE ET BÉRÉNICE,...

LE PROCUREUR ÉVOQUE LA MÉMOIRE DE JANINE, MARIE, LAETITIA, BRIGITTE ET BÉRÉNICE, TUÉES EN 2022 PAR LEUR CONJOINT OU PÈRE 

Ce lundi 16 janvier 2023, l’audience solennelle du tribunal correctionnel de Rennes a été l’occasion de rendre compte de l’activité juridictionnelle. Elle a permis au procureur de la République, Philippe Astruc, de réaffirmer la priorité de la lutte contre les violences conjugales. « Il ne peut y avoir de société harmonieuse, d’ordre social profond, sans une défense de chaque instant de la situation et des droits des Femmes », a répété le magistrat. « Je l’ai toujours dit, si nous voulons arriver à des résultats probants et des changements des comportements, nous devons inscrire notre action dans la durée avec abnégation et détermination que nous y parviendrons. »

En 2022, le tribunal judiciaire n’a pas chômé. « 2657 plaintes ont été reçues par les juges, soit plus de 7 par jour. Elles étaient 819 en 2019 ; ce qui atteste d’une libération salutaire de la parole. Cette année encore, 403 individus ont été déférés devant le parquet, soit plus d’un par jour, dont 149 ont été jugés en comparution immédiate (il y en avait 37 en 2018). Actuellement, 271 personnes sont détenues pour violences conjugales (dont 27 femmes). Le 1er janvier 2023, 28 % de la population pénale en prison dans la région rennaise l’était pour ces motifs et 461 personnes suivies en milieu ouvert. »

2657 plaintes

Au-delà de ces chiffres éloquents, le procureur tient à rappeler la mémoire de cinq femmes mortes cette année sous les coups. « Sans révéler leur identité, je souhaite pouvoir évoquer leur mémoire : Janine, 79 ans, tuée le 23 février, à Fougères par son mari qui devait par la suite se suicider ; Marie, 44 ans, tuée à Rennes le 12 avril, par son ex-époux ; Lætitia, 51 ans, tuée le 8 juillet, à Domagné par son compagnon, qui devait mettre fin à ses jours ; Brigitte 62 ans et Bérénice 25 ans, tuées par leur mari et père le 23 novembre à Saint-Jacques de La Lalande avant qu’il ne se suicide. » 

Ce dramatique bilan atteste de la profondeur du mal « qui ronge notre société et doit être le ferment de notre détermination.» Pour lutter contre ce fléau, le tribunal entamera de nombreuses actions.  En 2023, il contribuera notamment avec l’aide du recteur et des responsables de la nouvelle université de Rennes, au développement d’une « culture du consentement ». « Nous réaliserons avec les étudiants et l’association « Libertés couleurs » des outils pédagogiques afin que l’assentiment dans les rapports sexuels devienne une préoccupation première des jeunes hommes. » Le travail ne manquera pas. Crédit photo : tribunal

jean-christophe collet
jean-christophe collet
Lancé par le journaliste Jean-Christophe Collet en 2012/2013, www.rennes-infos-autrement.fr devient un site d’informations en 2015 et est reconnu comme site d’informations en ligne par le ministère de la Culture et de la communication.

// Dernières nouvelles publiées

LES LILLOIS BIEN MEILLEURS

Ce samedi 4 février, le Stade rennais a concédé sa première défaite, après dix victoires consécutives au Roazhon Park. Parti pied au plancher, il a marqué...
- Advertisement -
- Advertisement -

// Ces articles peuvent vous intéresser