21.2 C
Rennes
lundi 20 mai 2024
AccueilActualitésPLACE DU BANAT : UN REPAS SOLIDAIRE POUR OUBLIER LA FUSILLADE

PLACE DU BANAT : UN REPAS SOLIDAIRE POUR OUBLIER LA FUSILLADE

Ce samedi 4 mai 2024, des enfants jouent au foot aux pieds de la tour du 4 place du Banat, à Rennes. Au même endroit, deux mois plus tôt, une fusillade est survenue dans la nuit du 9 au 10 mars, marquant à jamais une ville. Mais changement d’ambiance, ce week-end, l’association Avenir organise un repas avec chapiteaux et musique, avec les habitants et les Rennais. « Nous voulions témoigner une solidarité avec notre quartier », confie Kallid Batti, membre du collectif.

C’est un endroit où il y a plein de bonnes ondes et de belles choses », explique Kallid

Malgré le souvenir douloureux, Kallid et ses amis ne baissent pas les bras, bien au contraire. « Cet évènement simple et modeste permet de réunir les gens. Nous en sommes convaincus : le lien entre tous est aujourd’hui important. » En organisant cette rencontre, Kallid et Hassan veulent sortir de la spirale des trafics de drogue. « Il y a 20 ans, la société était moins individualiste. Elle était moins gangrénée par les violences. Les aspirations politiques étaient porteuses d’espoir. De nos jours, il n’y a plus de perspective et plus de solidarité. Les résidents sont livrés à eux-mêmes dans un climat très brutal. Ils sont à la merci du diktat de gens qui n’ont rien à faire ici. » 

Leur « utopie réaliste » est de faire revivre l’interaction sociale entre tous. « À partir de ce sombre chapitre, nous voulons faire ressortir de la beauté ! », ajoute Hassan. L’association n’en est pas à sa première initiative : en juin dernier, elle avait animé un festival de Street-Food au Triangle (qui sera organisé cette année sur la place du Marché). « Les riverains doivent se réapproprier les lieux, se saisir de leur destin. Ils ne doivent pas laisser la place au vide ! », confie Hassan. 

Les gens ordinaires font parfois des choses extraordinaires. Hassan.

Dans ce quartier populaire, Avenir espère retrouver des repères communs, recréer de l’interaction entre les habitants. « Chacun doit pouvoir frapper à la porte de son voisin pour demander du sel, du pain. » Mais attention, l’association n’a pas vocation à gérer tous les problèmes sociaux. « Nous voulons générer des énergies positives, des interfaces entre les organisations, les élus et les habitants. Le lien existe déjà, il suffit de le renforcer et de le célébrer ! » Pour tout contact : [email protected]

Infos + : «nous désirons soutenir et mettre en œuvre des projets menés par les habitants eux-mêmes.»

jean-christophe collet
jean-christophe collet
Lancé par le journaliste Jean-Christophe Collet en 2012/2013, www.rennes-infos-autrement.fr devient un site d’informations en 2015 et est reconnu comme site d’informations en ligne par le ministère de la Culture et de la communication.

// Dernières nouvelles publiées

LE MINIMUM JUSQU’À LA FIN

« Il y a un devoir d’exigence. Des supporters viennent nous voir à Reims. Il faudra être professionnel et très motivé pour le match. Nous...
- Advertisement -
- Advertisement -

// Ces articles peuvent vous intéresser