CECI EST UN TEST 1
Actualités Archives Patrimoine

PINAULT SOUTIENT AUSSI GUERNESEY !

test2

François Pinault expose actuellement ses oeuvres dans le couvent des Jacobins. Mais ce que l’on sait moins, c’est que le milliardaire a aussi un penchant pour Guernesey ! Il s’est engagé dans un mécénat exceptionnel de 3 millions d’euros pour la restauration de Hauteville House, la maison de Victor Hugo. Ce mécénat majeur s’élève à 3 millions d’euros sur un coût total d’opération estimé à 3,6 millions d’euros. 

“Rarement une maison aura autant fait corps avec l’écrivain qui l’a habitée que Hauteville House avec Victor Hugo. Cette demeure est l’expression de son génie créatif. Elle est tout entière la projection de sa pensée, de sa poésie, de sa fantaisie. Mais avec le temps, le climat, l’usure naturelle des matériaux et des textiles en particulier, la maison et ses décors se sont altérés,” explique le conservateur du Musée Victor Hugo.

Préparée par une étude historique approfondie des décors, la restauration rendra de nouveau sensible l’inventivité et l’audace de Victor Hugo dans ses collages de matériaux, ses assemblages d’objets.”Phare de la littérature française, conscience universelle, Victor Hugo ne fut pas, seulement, un grand écrivain, un poète engagé, un dessinateur prodigieux”, , confie  François Pinault. “Il fut, également, un surprenant “décorateur”. À Guernesey, pendant son exil, de 1855 à 1870, il aménagea, avec passion, sa maison, Hauteville House, en procédant, dans le goût des antiquaires du XIXe siècle, à d’étonnants collages et en recourant à d’improbables bricolages. Cette demeure, aujourd’hui propriété de la Ville de Paris, est le reflet-même de sa personnalité, de son génie et de son œuvre. Elle est, elle- même, une œuvre. L’usure de son état appelait une restauration profonde. Je suis heureux de lui apporter mon soutien et de contribuer, ainsi, au renouveau de ce chef-d’œuvre”

A Guernesey, Victor Hugo et sa famille en exil y ont vécu pendant près de 15 ans, de 1856 à 1870. Ces années déterminantes ont largement contribué à forger la figure politique de Victor Hugo et à renforcer l’image de l’écrivain républicain et engagé, opposant farouche au Second Empire. Il y a écrit parmi ses plus grands chefs- d’œuvre : Les Misérables, Les Travailleurs de la mer, L’Homme qui rit, La Légende des siècles, Quatrevingt-treize... Hauteville House, ouverte d’avril à septembre, accueille chaque année plus de 20 000 visiteurs, ces rénovations permettront également la modernisation des équipements dédiés au public afin d’améliorer l’accueil et le confort de visite. Les travaux vont commencer en avril 2018 à la suite de la signature de la convention de mécénat entre Pinault Collection et Paris Musées. La réouverture de Hauteville House est prévue en avril 2019.

Qui s’occupe de la restauration ? Les équipes des maisons de Victor Hugo Paris/Guernesey dirigées par Gérard Audinet, les services centraux de Paris Musées et les représentants du patrimoine de Guernesey travaillent ensemble pour mener à bien la restauration. La maîtrise d’œuvre de ce programme ambitieux a été confiée à une équipe expérimentée, composée de Riccardo Giordano, architecte du patrimoine, Jean-François Renaud, directeur du bureau d’études BETEM Atlantique et de Nick Barton, directeur général de CBL consulting, spécialiste en ingénierie structurelle à Guernesey.

La phrase du jour : “Victor Hugo, proscrit, combattant de la liberté, a fait de Hauteville House, à Guernesey, un lieu à son image. À la fois lieu de mémoire et œuvre d’un génie universel, Hauteville House appartient au patrimoine de tous. Je remercie très chaleureusement François Pinault qui a accepté avec enthousiasme et passion de nous aider à sauvegarder ce joyau”, a expliqué Anne Hidalgo, Maire de Paris.

Le financement de l’opération : La restauration est financée par Paris Musées, ainsi que par la Fondation du patrimoine dans le cadre d’une opération de crowdfunding lancée de mars 2017 à mars 2018 qui a permis de collecter près de 54 000 euros de dons individuels. Cette souscription publique a par ailleurs été abondée par la délégation Ile-de-France de la Fondation du patrimoine à hauteur de 25 000 euros.

A propos de l'auteur

Jean-Christophe COLLET

J-C Collet est journaliste et auteur (Lieux romantiques à Paris, Bretagne Chic, On dit qu'en Bretagne, Bretagne pas chère, Livre blanc sur le Nucléaire...).

Laisser un commentaire