CECI EST UN TEST 1
Actualités Patrimoine

PATRIMOINE RENNAIS : UNE ÉCOLE PAS SI NORMALE !

test2

Rue de Saint-Malo, le grand bâtiment à la façade blanche ne passe pas inaperçu derrière ses grandes grilles. Il abrite l’un des sites de formation de l’Institut national supérieur du professorat et de l’éducation de Bretagne (ex-école normale d’instituteurs de Rennes).

Petit jardin pour les instits !

Méconnu, cet édifice “très XIXe siècle” mériterait sans doute des petites visites patrimoniales. Construit en 1863 par Hippolyte Béziers-Lafosse et Jean-Baptiste Martenot, cet édifice cache un magnifique hall où trois plaques rendent hommage aux instituteurs morts pour la France.

Le samedi 23 août 1908, l’école fut victime d’un spectaculaire incendie (voir les coupures de presse de L’Ouest-Eclair). Le sinistre se déclara en plein milieu d’après-midi dans une chambre d’un Normalien, Louis Thébault. Mais faute de moyens efficaces (les tuyaux de la pompe de l’octroi du pont Saint-Martin étaient inutilisables), il se propagea très vite dans le bâtiment.

Reconstruite de 1909 à 1914, l’école poursuivit son activité. Dans les années soixante-dix et quatre-vingts, elle abrita une piste d’athlétisme où le grand entraineur du Stade Rennais Jean Huitorel posa sa marque et entraîna quelques grands athlètes. En 1991, elle prit le nom d’IUFM (Institut Universitaire de Formation des Maîtres) puis en 2013, elle devint l’ESPE (École Supérieure du Professorat et de l’Éducation).

A sa construction, l’école normale occupa l’emplacement de la maison de Saint-Martin, édifiée en 1835 par le Père Blanchard, Eudiste, pour y tenir un collège. “Cet établissement fut transféré en 1831 dans l’ancien couvent des Capucins (n°31 rue d’Antrain)”, sous le nom de collège Saint-Martin », écrit Paul Banéat, dans son ouvrage, le Vieux Rennes.

 

 

 

A propos de l'auteur

jean-christophe collet

Pour tout contact. 06 75 37 16 66

Laisser un commentaire