portefeuille cuir homme femme Rennes
Actualités Politique

NEWS MUNICIPALES

Florian Bachelier et Jean Jaurès. Florian Bachelier, député en Marche et compagnon de Carole Gandon, elle-même candidate à la mairie de Rennes, retrouverait-il les grands maîtres de la gauche ? On pourrait le penser par un de ses derniers tweets. “Plus de 26 mois sous son regard et toujours impressionné par ce buste de Jean Jaurès de l’Assemblée nationale ? “, écrit-il. Pierre Bréteau, leader du Modem, candidat à Rennes Métropole, risque de l’avoir un peu mauvaise. Lui qui voulait se rapprocher d’En Marche pour présenter une liste commune aux prochaines municipales…

Bertrand Plouvier quitte la politique. Après Emmanuel Couet qui a annoncé son retrait de la vie politique il y a déjà quelques mois, c’est au tour de Bertrand Plouvier, patron de la droite rennaise et conseiller municipal, de se retirer bientôt de la vie politique pour se consacrer à sa famille et à ses affaires. “Information erronée”, conteste l’intéressé ce matin qui s’en réfère aux dernières déclarations de son journal de référence Ouest-France. “Bertrand Plouvier n’exclut pas de se présenter sur une liste, comme candidat, mais pas comme tête de liste. À l’image du Stade Rennais FC, “où Romain Danzé a été capitaine, sans pour autant jouer la finale de la Coupe de France à Paris…”, avait écrit le journaliste du quotidien.  Dans les mêmes colonnes, le leader de droite avait précisé : “j’aime profondément la politique, c’est passionnant, mais je ne veux pas le faire au détriment des miens. J’ai la chance d’avoir une femme formidable, des enfants géniaux, je veux me consacrer à eux ainsi qu’à ma vie professionnelle.”

Mais qui est Ana Sohier ?  Dans les colonnes du journal Ouest-France, ce matin, Ana Sohier, conseillère municipale, s’exprime sur la concentration urbaine. Elle y donne son point de vue à coup de grandes phrases. On y lit par exemple : “décentraliser l’emploi et cesser la compétition entre les villes nécessite avant tout de penser les solidarités.” Sic ! Mais qui est elle vraiment ? Conseillère municipale UDB de la ville de Rennes, la jeune élue est connue principalement des élus municipaux à qui elle gratifie avant chaque séance du point de vue de son groupe politique. Fait à noter, elle n’est pas tendre avec l’équipe actuelle de la maire (dont elle est membre) à qui elle reproche une politique de concentration urbaine.

Le franc-tireur de la droite. “En moins de 24 h, on a une élue de la majorité municipale (majorité au pouvoir depuis 1977) qui déplore l’urbanisme rennais et notre maire qui se déclare maintenant anti-NNDL (Notre-Dame des Landes). Le bilan passe bien après la réélection, sachez-le”, convient Gurval Guiguen, conseiller municipal de droite.

Nathalie Appéré devenue sociale-écolo. La maire de Rennes, Nathalie Appéré, n’aurait jamais caché son opposition au projet d’agrandissement de l’aéroport pour caresser dans le sens du poil les écologistes de sa majorité municipale. Nous l’avions déjà dit dans nos colonnes. Dans le Mensuel de Rennes, Nathalie Appéré, candidate non déclarée à la ville de Rennes, le confirme : elle s’opposerait au projet contrairement à son ancien rival socialiste, Emmanuel Couet et maire de Saint-Jacques de la Lande. On apprend aussi qu’elle serait même devenue “sociale-écologie”, comme l’affirme le journaliste du Télégramme. On ne sait vraiment plus quoi inventer pour sortir de l’étiquette socialiste !

Rentrée politique. Le compte à rebours des Municipales 2020 est bientôt enclenché pour la République en Marche à Rennes. Carole Gandon, candidate investie par La République en Marche, lancera la campagne pour les élections municipales à Rennes au côté du collectif Révéler Rennes, le 12 septembre 2019. Du côté de Nathalie Appéré, on poursuit le travail dans des ateliers. 

Charles Compagnon et la politique. Charles Compagnon, patron emblématique d’un restaurant rennais de la place des Lices, est le président de l’union des commerçants (connue aujourd’hui sous le nom du Carré Rennais). A force de recevoir les personnalités en vue de la politique rennaise dans son établissement, il se sent visiblement lui-même un destin politique. En tout cas, il est bien servi par les journal locaux, Ouest-France et Le Télégramme de Brest. Deux articles en moins de quelques mois sur ses ambitions politiques ! La rivalité entre les journaux fait parfois les affaires des uns. Tant mieux pour notre restaurateur. 

A propos de l'auteur

Jean-Christophe COLLET

J-C Collet est journaliste et auteur (Lieux romantiques à Paris, Bretagne Chic, On dit qu'en Bretagne, Bretagne pas chère, Livre blanc sur le Nucléaire...).

Laisser un commentaire