maroquinerie artisanale

CECI EST UN TEST 1
Actualités Politique

NEWS MUNICIPALES

test2

Prison Jacques Cartier. Carole Gandon (En Marche) n’avait pas souhaité répondre à notre journal sur l’avenir de la prison Jacques Cartier. Elle donne aujourd’hui son point de vue sur son site. “la “​Nouvelle Prison Jacques Cartier”​ sera un véritable pont entre pratiques culturelles professionnelles et amateurs, entre monde associatif et monde économique”, explique-t-elle sur son site. Elle donne même quelques pistes pour une utilisation prochaine : Ateliers éphémères ouverts au public, accueil d’artistes en résidence, salles de répétition ouvertes aux associations mais aussi aux particuliers, à l’image du 104 à Paris ou des Ateliers des Capucins à Brest, espaces d’exposition, de projection, studio d’enregistrement, Arena de e-sport, bureaux partagés pour des entreprises du jeu vidéo ou des industries culturelles et créatives…Du coup, cela fait peut-être un peu beaucoup !

Soutien de la droite pour Carole Gandon. Carole Gandon ratisse large. “L’UDI d’Ille et Vilaine, présidée par Françoise Gatel, vient de décider d’apporter son soutien à la démarche que je propose pour les élections municipales de Rennes”, explique-t-elle. “C’est un soutien qui m’honore et conforte le projet porté par notre collectif Révéler Rennes. En effet, l’UDI a de nombreux maires, deux parlementaires très actifs en Ille et Vilaine, Thierry Benoit et Françoise Gatel. Et à l’image du président-fondateur de l’UDI, monsieur Jean-Louis BORLOO, ils ont su démontrer leur attachement au projet, aux idées, aux hommes et aux femmes qui les portent, au-delà des clivages politiques.” Pas certain que Charles Compagnon apprécie la démarche…

Soutien des radicaux de gauche aux écologistes. Les Radicaux De Gauche (LRDG) rennais ont décidé de soutenir la liste Choisir l’écologie pour Rennes portée par Priscilla Zamord et Matthieu Theurier aux élections municipales rennaises de 2020. “Après de nombreuses discussions au cours de l’année 2019 entre les militants LRDG, mais aussi avec l’association Confluences, et les partis EELV et UDB, il apparait évident que cette liste correspond le mieux aux valeurs radical-socialistes grâce à sa démarche collaborative venue de rennais de toutes les catégories sociaux-professionnelles et de tous les quartiers de Rennes ce qui a permis de produire un programme de gauche ambitieux tant sur la forme que sur le fond,” précisent-ils.  Les Radicaux De Gauche (LRDG) est un parti politique né le 9 Décembre 2017, il est formé par les militants et les cadres issus du Parti Radical de Gauche (PRG) refusant la fusion au sein du Mouvement Radical Social-Libéral (MRSL), parti centriste soutenant l’action du gouvernement Philippe et qui s’est associé à LREM (La République En Marche) aux dernières Européennes.  Les co-présidents du Parti sont Virginie Rozière et Stéphane Saint-André. Qu’en pensent les radicaux de droite ? 
Mais où est Pierre Bréteau ? Très présent en septembre dernier dans les médias, Pierre Bréteau, maire de Saint-Grégoire, a totalement disparu de la circulation depuis la candidature de son poulain à Rennes, Charles Compagnon. Certaine mauvaises langues affirment qu’il ne veut pas ternir son image à Saint-Grégoire par un soutien trop marqué au candidat de droite de la ville de Rennes. D’autres affirment qu’il attend le second tour pour sortir de son silence. Enfin les derniers soutiennent que Pierre Bréteau ne veut pas interférer dans la campagne rennaise. Dommage sa parole aurait peut-être été importante dans la campagne municipale. 

Economie sociale et solidaire.Heureux d’avoir participé comme Vice-Président de métropole en charge de l’économie sociale et solidaire au développement des entreprises sociales et solidaires. Il reste beaucoup à faire”, explique Mathieu Theurier, candidat écologiste à la mairie de Rennes et également consultant pour entreprises en économie sociale et solidaire. 

Esprit perdant. Il y a en au moins qui ne part pas gagnant : Emeric Salmon (Rassemblement national). Il veut simplement une représentation frontiste au conseil municipal de Rennes. On a vu homme plus conquérant. Mais le candidat n’en est pas moins politique. Il créé du remous à droite…Il a pour numéro deux dans sa liste : Nadine Desprez, 46 ans, ex-adhérente des Républicains jusqu’à la fin de l’année dernière.

Le silence de Jean-Yves Le Drian. Franck Darcel, candidat breton, a l’oeil partout. Sur sa page Facebook, il a publié un article des Echos (on ne savait pas qu’il lisait ce journal !), intitulé “municipales 2020 : Jean-Yves Le Drian joue les équilibristes.” “Le ministre des Affaires étrangères et ancien président de la région Bretagne reste à l’écart des municipales et se garde bien d’adouber les candidats LREM. Un silence qui peut valoir soutien indirect aux socialistes sortants”, peut-on y lire. Le journal ajoute que le ministre serait même aux abonnés absents dans la campagne politique. On confirme !

Nathalie Appéré enfin candidate à la présidence de Rennes Métropole. Nathalie Appéré (PS) est bel et bien candidate à la présidence de Rennes Métropole. Elle sera soutenue par 26 têtes de liste et a élaboré un projet commun avec ses soutiens

Un comparateur de programmes existe bel et bien pour la campagne municipale. Il a été créé par un certain Vincent Oglobinsky. Il reprend toutes les thématiques rennaises développées par les candidats. A la première place, les écologistes ont fait 209 propositions, largement devant Enora le Pape (95), Franck Darcel (92), Nathalie Appéré (76) et Carole Gandon (63). Le parti ouvrier indépendant ferme la marche avec 2 propositions !

A propos de l'auteur

Jean-Christophe COLLET

J-C Collet est journaliste et auteur (Lieux romantiques à Paris, Bretagne Chic, On dit qu'en Bretagne, Bretagne pas chère, Livre blanc sur le Nucléaire...).

Laisser un commentaire