9.1 C
Rennes
mercredi 28 février 2024
AccueilPolitiqueNEWS MUNICIPALES

NEWS MUNICIPALES

Meeting chahuté. Carole Gandon (En Marche) tenait jeudi soir une réunion à la MJC de Bréquigny pour dévoiler sa liste.  Sa réunion a été chahutée par une vingtaine de militants anti-macron. Réaction sur Twitter de la candidate. « Notre réunion publique perturbée ce soir par quelques pros de l’agitation, refusant de prendre la parole que je leur proposais. Après cette séquence, nous avons pu malgré tout poursuivre cette rencontre. »

Les raisons du chahut. Le Collectif contre les réformes Blanquer (avec des militants anti-macron) est notamment à l’origine du chahut.  Il revendique ce « happening » à la MJC Bréquigny, « contestant le tissu de mensonges que constitue les propos de Carole Gandon et rectifiant les « articles » des journaux  qui n’étaient pas présents. » Il revendique d’autres actions dans des meetings de candidats à la mairie. 

Compagnon ne vend pas. La rumeur enflait dans la ville. Le restaurant de Charles Compagnon (candidat de la droite) avait été vendu à un de ses concurrents… Interrogé par nos soins, le restaurateur a infirmé la nouvelle. « C’est une fausse information », a-t-il confirmé. « Rien n’a été signé, ni même de compromis de vente », a-t-il ajouté. Pour une fois, rien à voir avec la cuisine politicienne…

De père en fils ! « Quelle magnifique surprise pour mon dernier conseil, mon père est venu. Il a été élu communiste pendant les deux premiers mandats d’Edmond Hervé… et, au terme de mes 31 ans de vie municipale à la ville de Rennes, j’ai décidé de cesser mes fonctions. Une belle histoire, non? « , explique Éric Berroche, adjoint au maire de Rennes sur sa page Facebook. Le père de  Marc Hervé n’est pas venu… Ce ne sera pas donc le dernier de son fils !

Eric Salmon sans local. Eric Salmon, candidat Rassemblement national, n’a pas de local. Mais rien à voir avec une question financière. « Pour éviter les dégradations subies par son prédécesseur Gérard de Mellon en 2014, il a ainsi choisi de ne pas avoir de permanence. Il ne tiendra pas de réunion publique non plus avant le premier tour le 15 mars. La faute selon lui à « l’extrême gauche violente qui s’attaque à tous les mouvements politiques qui ne lui plaisent pas », explique le journal gratuit du groupe Ouest-France, 20 Minutes.

Passerelle entre citoyens et mairie. Lors du dernier Conseil Municipal, les élus validaient un surcoût de l’ordre de 435 000€ principalement pour le rallongement de la passerelle envisagée entre l’îlot de l’Octroi et la passerelle du théâtre de la Paillette. « Dans cette affaire, si des passerelles doivent être construites, il nous semble évident que ce sont des passerelles entre élus et citoyens qu’il convient d’établir », a ironisé Jean-Paul Tual (Les Insoumis).

La technique du hérisson. Lors de ses campagnes, Jean-Yves Le Drian (PS) ne réagissait pas aux attaques de ses ennemis politiques. Nathalie Appéré (PS) fait de même. Elle mène sa campagne, sans se préoccuper de ses adversaires. Elle ne réagit pas aux piques…. En même temps, rien de bien méchant pour l’heure chez ses rivaux. « Ils doivent avoir peur d’être cloués au pilori en cas de contre-attaque », confie amusé un proche de Nathalie Appéré.

Voir la vidéo de Carole Gandon en fin de meeting :

Voir la vidéo du Média Indépendant (proche des militants intervenant lors du meeting) : 

Jean-Christophe COLLET
Jean-Christophe COLLET
J-C Collet est journaliste et auteur (Lieux romantiques à Paris, Bretagne Chic, On dit qu'en Bretagne, Bretagne pas chère, Livre blanc sur le Nucléaire...).

// Dernières nouvelles publiées

APRÈS LES FIASCOS D’AMAZON ET DE BRIOCHE DORÉE, ENFIN UNE BONNE NOUVELLE POUR L’INDUSTRIE EN ILLE-ET-VILAINE 

Souvenez-vous, en 2021, Rennes métropole ne voulait pas du géant américain Amazon (jugé pas assez durable par les élus) sur le site de la...
- Advertisement -
- Advertisement -

// Ces articles peuvent vous intéresser