Actualités Politique

NEWS MUNICIPALES

Des adieux en plein conseil ! Lundi soir, au dernier conseil municipal, des élus étaient nombreux à annoncer leur départ avec parfois beaucoup de grandiloquence : Bertrand Plouvier (droite), Hubert Chardonnet (PS), Ana Sohier (Parti Breton) ou Sylviane Rault (Ecologiste). Ils ont été salués par leur maire en personne, Nathalie Appéré. “Ils appartiennent à la longue chaîne des femmes et des hommes qui ont servi cette belle institution qu’est la Ville”, a expliqué Nathalie Appéré. Dont acte ! Rappelons toutefois un principe : le conseil municipal délibère uniquement sur les affaires municipales. 

Beltrame et Chirac oubliés ! Porte-parole de la droite rennaise, Bertrand Plouvier (droite) a rejoint La Baule (Loire-Atlantique) où il soutient la liste de Franck Louvrier (LR). Avant de partir vers une autre assemblée dans d’autres lieux, il a demandé à Nathalie Appéré un dernier voeu. Il souhaite que deux lieux publics portent le nom de Jacques Chirac et Arnaud Beltrame. Il aura peut-être plus de chance à La Baule.

Les socialistes n’ont pas oublié leur pensum ! Les conseils municipaux rennais ont un défaut : le temps de parole laissé au groupes politiques. Durant de longues minutes, nos élus se prennent pour Jaurès, Karl Marx, Tocqueville ou Serres. Lors de la dernière assemblée, Nathalie Appéré a annoncé que pour une fois, au regard du contexte électoral, le PS, les radicaux ne s’exprimeraient pas. Ce fut un ouf de soulagement. Sauf que lors des débats Hubert Chardonnet a dressé une liste à la Prévert de toutes les actions menées par son parti….Mais soyons aimable, c’était son dernier et 416e conseil municipal. 

Des soutiens ! L’eurodéputé Yannick Jadot viendra sortir la liste Matthieu Theurier et Priscillia Zamord, candidats écologistes aux Municipales, le 6 mars prochain. Christophe Castaner (En Marche) a fait lui aussi un détour par Rennes pour encourager Carole Gandon, tête de liste. En attendant la venue du premier ministre. Les Socialistes ne sont pas en reste. Ils ont eu la visite de François Hollande. En revanche, pas encore de visites de premier plan pour Charles Compagnon (divers droite) et Enora Le Pape (Insoumis). 

La réponse de Charles Compagnon.Je prends note de la venue prochaine du Premier Ministre à Rennes, après déjà une dizaine de membres de gouvernement depuis le début de cette campagne. Ce défilé gouvernemental illustre une vision très jacobine et jupitérienne de l’action politique locale, où Rennes ne peut exister que par Paris. J’entends au contraire porter une vision et une action politique hissant Rennes au rang qui est le sien, celui d’une capitale bretonne dynamique et forte d’une réelle identité. Ma seule source d’inspiration, ce sont les Rennaises et les Rennais. J’entends à ce titre m’investir à plein temps à la Mairie de Rennes, ancré dans notre territoire. Seuls Rennes et les nombreux talents de ses habitants méritent d’être mis en valeur lors de cette campagne. Seul l’échelon local doit être valorisé, et même revalorisé lors des rendez-vous des 15 et 22 mars prochains. Je ne le dirai jamais assez, mais mon parti c’est Rennes et uniquement Rennes !”

Franck Darcel, finalement invité. Franck Darcel, candidat breton et rocker d’exception, n’avait pas été invité au grand débat politique avec tous les candidats mené par notre chaine institutionnelle et subventionné, TV Rennes. Il a eu le droit finalement à une émission. Mieux vaut tard que jamais !

Des policiers à l’hôpital.Les violences envers les médecins, infirmiers et aides-soignants du CHU de Rennes et du centre hospitalier Guillaume-Régnier se multiplient dans l’indifférence générale”, fait remarquer Emeric Salmon, tête de liste Rassemblement National-La Droite Populaire. Face aux actes de violences quotidiens, face à l’inaction de l’Etat, le maire doit agir. Comme je l’avais déjà annoncé au mois d’octobre dernier, je propose, en concertation avec les personnels, une présence rassurante et discrète de policiers municipaux au sein du CHU et du Centre hospitalier Guillaume Régnier. Cette présence serait fixe et temporaire pour retrouver enfin l’apaisement nécessaire. L’hôpital doit plus que jamais être sanctuarisé.” On est vraiment dans la police secours !

Attention patrimoine breton. “Les associations travaillant sur les cultures patrimoniales (langue bretonne, langue gallèse, histoire de Bretagne…) devraient avoir un lieu qui permette de les regrouper, une Maison des Cultures Patrimoniales”, note Franck Darcel. “Nous proposons également la création d’une Maison des Cultures du Monde, qui hébergerait les associations travaillant à l’insertion de telle ou telle communauté, autant qu’à faire connaître les cultures de nombreux peuples issus de la planète entière et qui comptent des représentants à Rennes. Nous pensons que ces deux lieux, Maison de la Culture Patrimoniale et Maison des Cultures du Monde devraient être situés en centre-ville pour leur donner un maximum de visibilité.  Leur trouver des locaux dans l’Hôtel Pasteur nous paraitrait être une bonne solution.” Il y a aussi l’ex-résidence du Gouverneur (rue de la Monnaie) et l’ancien palais Saint-Melaine, tous deux vides !

La révocabilité des élus. Lors de leur réunion au Carrefour 18, les Insoumis ont voté cinq propositions phare : inciter et faciliter l’installation d’artisans et de petits commerçants dans les quartiers, sécuriser en urgence les voies cyclables, créer des EPHAD de qualité accessibles à tous, favoriser la culture populaire et l’organisation d’évènements culturels gratuits et instaurer la révocabilité des élus par l’initiative citoyenne à partir de mi-mandat. La révocation est un vieux cheval de bataille, mais avouons que sur la papier elle mériterait un tant soit peu d’intérêt. .

A propos de l'auteur

Jean-Christophe COLLET

J-C Collet est journaliste et auteur (Lieux romantiques à Paris, Bretagne Chic, On dit qu'en Bretagne, Bretagne pas chère, Livre blanc sur le Nucléaire...).

Laisser un commentaire