CECI EST UN TEST 1
Actualités

LES PICO-ROMANS DU JUGE !

test2

Pendant les vacances, Monsieur le substitut du procureur général près de la cour d’appel de Rennes a commencé à écrire dans le Lot ! “Cette année, ironise-t-il, c’était bien plus calme ! J’ai eu le temps.” Inspiré par les Nanofictions de Patrick Baud (1) et les Microfictions de Régis Jauffret, il s’est dit, un soir de confinement, pourquoi pas moi ! “J’ai toujours aimé l’écriture sous contraintes”, explique-t-il.

Comme un jeu, Stéphane Cantéro (c’est son nom) a troussé des petites fictions pour ses amis sur le réseau social Facebook. “J’en rédigeais une, deux ou trois par jour.” Sous l’impulsion de sa femme, il a décidé de les rassembler pour en faire un livre publié dans une maison d’édition rennaise, Hedna. “J’ai eu du mal à trouver un titre. Nanofictions et microfictions étaient pris! J’ai opté pour Pico-Romans…”

Dans son ouvrage, Stéphane Cantéro (récemment décoré du Mérite) recherche toujours à conter l’implicite, les sens cachés. “Je suis aussi beaucoup dans l’autodérision. Ne pas se prendre au sérieux est très sérieux pour moi ! L’écriture est un jeu pour rire de moi-même et de mes bêtises”, convient-il avec un grand sourire.

À chaque fois, l’amateur écrivain revendiqué part d’une idée, d’une expérience personnelle vécue pour voguer dans la fiction, voire jusque dans l’absurde. Écrivant à l’imparfait, son style est presque parfait pour railler les croyances actuelles, conter son amour éclectique pour l’objet disque ou encore raconter l’intime des affaires criminelles. Depuis, l’espagnol breton veut écrire un roman. “J’ai trouvé l’histoire”, assure-t-il. Ouvrage disponible sur le site Hedna. https://editions.hedna.fr/produit/pico-romans/

 

Extraits : “Il n’y a pas de fantôme dans le cimetière, ni dans la maison abandonné du vieux fou, ni dans le moulin en ruine près du pont. Il n’y a pas de fantôme dans le village, ni dans la région, ni dans le pays. En fait, il n’y a pas de fantôme dans le monde. Il n’y a jamais eu de fantôme, nulle part et depuis toujours. Le fantôme n’est qu’un fantasme. Désolé́, mais quand tu crèves, il n’y a plus rien après. Ce n’est pas des fantômes dont tu devrais avoir peur, mais bien de leur absence.”

  • (1) Qui raconte des histoires complètes en quelques phrases.

A propos de l'auteur

jean-christophe collet

Pour tout contact. 06 75 37 16 66

Laisser un commentaire