CECI EST UN TEST 1
Actualités

COMMERCES : 19 VOLS PAR EFFRACTION POUR UN PRÉJUDICE DE 683 000 EUROS

test2

Une importante opération de police judiciaire a été conduite le 18 janvier 2021 sous l’autorité du parquet de Rennes dans cinq lieux différents à Rennes, Saint Jacques de Lalande, Bruz, Montgermont et Cesson Sévigné (dont 2 camps de gens du voyage). Elle a permis d’interpeller 4 personnes soupçonnées d’appartenir à une organisation spécialisée dans les vols par effraction dans des commerces ainsi que 2 receleurs. Il a, en outre, été procédé à des saisies de numéraire (1080€), de 14 armes à feu, des munitions et plus de 150 scellés constitués de vêtements, outillage, électro-ménagers…

La police a déployé plus de 60 personnels sur place dont le RAID et une équipe cynophile. La gendarmerie a quant à elle déployée 88 personnels dont l’antenne du GIGN de Nantes et un hélicoptère.

Les vols ont été perpétrés principalement dans des entreprises ou des commerces entre le 26/07/2020 et le 11/01/2021. Le préjudice estimé des 19 faits de vols imputés à cette filière s’élève à 683.000 euros environ. Les butins principaux des vols sont constitués de matériel d’outillage électroportatif, de matériel de jardin, matériel d’électroménager et de 12 véhicules qui faisaient office de “voiture bélier” et de véhicule de transport de marchandises volées.

Bientôt jugés

A l’issue des mesures de garde à vue, quatre hommes, déjà condamnés, ont été déférés ce jour au parquet de Rennes. Ils ont été présentés devant le tribunal correctionnel suivant la procédure de comparution immédiate sous les qualifications de vols avec effraction et en réunion, association de malfaiteurs et destruction de biens (véhicules) par moyen dangereux. Ayant sollicité un délai (de droit) pour préparer leur défense, ils seront jugés à l’audience du 17 février 2021 et ont été placés en détention provisoire dans l’attente. Un cinquième homme poursuivi pour recel sera jugé ultérieurement par le tribunal correctionnel ; un sixième lui aussi soupçonné de recel a été remis en liberté sans aucune poursuite.

“Cette enquête est le résultat d’un travail de coopération exemplaire des services de police et de gendarmerie qu’il convient de souligner”, convient le procureur de la République de Rennes, Philippe Astruc. Elle a été menée conjointement par la Section de recherches de la gendarmerie nationale, le groupement de gendarmerie d’Ille et Vilaine et la sureté départementale de la direction départementale de la sécurité publique portant sur des vols.

 

 

A propos de l'auteur

jean-christophe collet

Pour tout contact. 06 75 37 16 66

Laisser un commentaire