"
portefeuille cuir homme femme Rennes
Actualités

L’ÉLUE A-T-ELLE DÉPASSÉ LES BORNES ?

Dès mercredi après-midi 21 juin, notre site Rennes Infos Autrement évoquait l’ouverture d’une borne à incendie dans le quartier du Blosne. Par là même occasion, il retraçait l’agression subie par la conductrice d’un bus refusant l’accès de son engin à des jeunes complètement trempés ! (https://www.rennes-infos-autrement.fr/fournaise-dans-les-bus-les-esprits-sechauffent/) 

Quelques heures plus tard, sur son site internet, Ouest-France comptabilisait le même jour six types d’incidents de ce type dans deux quartiers rennais (http://www.ouest-france.fr/bretagne/rennes-35000/canicule-rennes-des-rues-transformees-en-piscine-5081144) en donnant la parole à une élue, Emmanuelle Rousset : “les jeunes de Maurepas ont eu l’idée de remplir une piscine gonflable, car il fait chaud et tout le monde ne peut pas aller à la piscine municipale. Le tout se déroule dans une ambiance conviviale. Petits et grands, garçons et filles, ils se surveillent ensemble. (..) Il n’y a pas un gaspillage démesuré. Et le soir, ils ne s’éternisent pas, ils vident leur piscine. »

Mais pour Bertrand Plouvier, responsable de l’opposition, ces propos sont la goutte d’eau qui fait déborder le vase ! Il dénonce ces actes de vandalisme comme l’ont fait les pompiers dans notre quotidien local. “Il est inadmissible que l’élue de quartier trouve des excuses aux auteurs de ces dégradations.” Avant de préciser : “dans de nombreuses communes d’Ile de France, les maires concernés ont porté plainte pour des faits similaires.”

“Au moment où la ville affiche officiellement sa volonté d’économiser les ressources, ajoute-t-il,  elle ne condamne pas le gaspillage et ces comportements anticiviques. On ne sait si l’attitude de la ville relève du laxisme ou de l’incompétence ! Mais en tout cas, sa responsabilité resterait néanmoins entière en cas de problèmes.” À toute fin utile, Bertrand Plouvier rappelle que “Maurepas est l’un des rares quartiers de la ville à bénéficier d’une piscine et que la municipalité a mis en place une tarification solidaire via le dispositif sortir.”

Appelée “street pooling”, cette nouvelle tendance est très courante en période de canicule. Elle vient des États-Unis et consiste à transformer la rue en piscine avec les bornes à incendie. “C’est illégal, passible d’une forte amende et d’une peine de prison. précise Bertrand Plouvier. “Ce sont de véritables “geysers sauvages” déversant des milliers de litres d’eau et constituant un danger réel pour les individus ouvrant ces bornes illégalement, pour la circulation et le voisinage et naturellement en cas d’incendie !”

Deux poids deux mesures : ce vendredi 23 juin, dans le Rhône, un adolescent a été interpellé lui pour des faits similaires. http://www.20minutes.fr/lyon/2092955-20170623-rhone-ado-arrete-avoir-degrade-borne-incendie-afin-remplir-piscine

Le cri d’alarme des pompiers : http://www.francetvinfo.fr/sante/patient/droits-et-demarches/bornes-incendie-le-cri-d-alarme-des-pompiers_2249145.html

De vrais guet-apens pour les pompiershttp://www.leparisien.fr/essonne-91/essonne-les-ouvertures-de-bouches-d-incendie-se-transforment-guet-apens-22-06-2017-7079040.php 

A propos de l'auteur

Jean-Christophe COLLET

J-C Collet est journaliste et auteur (Lieux romantiques à Paris, Bretagne Chic, On dit qu'en Bretagne, Bretagne pas chère, Livre blanc sur le Nucléaire...).

Commentez

Laisser un commentaire