"
portefeuille cuir homme femme Rennes
Stade Rennais

LEAGUE EUROPA : LES RENNAIS PEUVENT DIRE ADIEU AUX 16e DE FINALE

Après leur revers concédé au match aller dans les derniers instants, les Rennais étaient contraints à l’exploit en terre ukrainienne pour se relancer dans la course aux 16ème de finale. Plus tôt dans la soirée, Astana, emmenée par un ancien de la maison, le Brésilien Pedro Henrique, s’était imposée face aux Tchèques de Jablonec, confortant ainsi son fauteuil de leader. 

                                                     Grenier et Johansson préservés

 Jakob Johansson et Clément Grenier étaient restés à Rennes, préservés par Sabri Lamouchi en vue du derby face à Nantes, dimanche prochain. Le technicien rouge et noir a une nouvelle fois remanié son effectif pour aborder la rencontre. Peu utilisés en championnat, les jeunes du centre de formation, Gerzino Nyamsi et Denis Will Poah, ont été lancés dans le grand bain. Des choix pas forcément payants d’entrée tant les Rennais ont été dépassés dans l’engagement physique par des joueurs du Dynamo affamés.

Maladroits techniquement à l’image d’un Ben Arfa perdant des ballons dans sa moitié de terrain, les Rouge et Noir ont beaucoup souffert. Kiev ouvrait logiquement le score par l’intermédiaire de son avant-centre (36″), le terrible Verbic qui a pesé durant toute la rencontre et martyrisé le jeune Nyamsi par ses appels incessants dans la profondeur.

                                                    Trois buts dans la musette !

Au retour des vestiaires, Rennes était plus conquérant et parvenait à développer son jeu. Les hommes de Lamouchi étaient à un cheveu d’inscrire ce but égalisateur synonyme de retour dans la partie, mais les Ukrainiens ne cédaient pas. Sur un centre millimétré de Bensebaini, Ismaïla Sarr plaçait une reprise à bout portant détournée miraculeusement puis bloquée en deux temps par l’excellent Boyko. Ce raté signait le tournant du match. Un quart d’heure plus tard, le latéral Mykolenko, absent lors du match aller, anéantissait tous les efforts bretons en crucifiant Koubek d’une tête puissante sur un nouveau coup de pied arrêté.

Le sort s’acharnait. Auteur d’une prestation magnifique et d’une copie parfaite, le jeune milieu offensif Mykola Shapalenko, 20 ans, numéro 10 floqué dans le dos, signait le troisième but de la partie à la 72ème minute. Le meneur de jeu aux faux airs de Javier Pastore, effaçait Nyamsi avec une facilité déconcertante et plaçait une frappe enroulée dans la lucarne, imparable pour le portier tchèque.

Percutant depuis son entrée en jeu, Niang était proche de réduire l’écart mais manquait son face à face avec le gardien international ukrainien. Il était cependant à l’origine de la réduction du score en servant sur un plateau Jordan Siebatcheu. L’ancien rémois s’offrait son premier but sous les couleurs du Stade Rennais. Une maigre consolation tant les rennais nourriront des regrets à l’issue de la rencontre. Touchés physiquement et mentalement, les joueurs devront désormais se concentrer sur le derby qui se déroulera au Roazhon Park ce dimanche face au FC Nantes. Un choc difficile à appréhender face à un adversaire qui marche sur l’eau depuis trois matchs, dans le sillage d’un Emilliano Sala en très grande forme. 

DYNAMO KIEV 3 – 1 STADE RENNAIS FC (score à la mi-temps : 1-0). Ligue Europa – Phase de groupes – Groupe K – 4e journée. Jeudi 8 novembre 2018 à 18h55. Stade olympique de Kiev. Buts : Siebatcheu (89e) pour Rennes. Verbič (13e), Mykolenko (68e), Shaparenko (72e) pour Kiev.Avertissements : Nyamsi (29e), H. Traoré (32e), Léa Siliki (55e) à Rennes.Stade Rennais FC : Koubek – H. Traoré (M. Niang, 46e), Da Silva, Nyamsi (Gélin, 74e), Bensebaini – Zeffane, Poha, Léa Siliki, Bourigeaud – Ben Arfa (cap.), I. Sarr (Siebatcheu, 71e).Entraîneur : Sabri Lamouchi.Dynamo Kiev : Boyko – Kędziora, Burda, Kádár, Mykolenko – Tchê Tchê (Sydorchuk, 83e) – Tsygankov (cap.), Shaparenko (Duelund, 90e+2), Buyalskiy, Sidcley – Verbič (Supriaha, 90e). Entraîneur : Aliaksandr Khatskevich.

A propos de l'auteur

PAUL-ARTHUR CERTAIN

Laisser un commentaire