"
portefeuille cuir homme femme Rennes
Actualités Insolite

LE SEIGNEUR DES ECREHOU : L’ERMITE DE LA MANCHE

Les Ecrehou est un lopin de terre, jeté par les dieux en plein milieu de la Manche, à quelques encablures de Jersey. Dans cet archipel accessible aux bons marins malouins, les vents rendent hostiles toute vie. Pourtant, deux hommes y ont vécu quelques années. Philippe Pinel, baptisé par Victor Hugo le “baladin lugubre de la tempête”, y vécut avec sa femme de 1848 à 1896. “En juillet 1863, raconte le journaliste et écrivain, Édouard Launet, ce fameux Pinel se fit couronner roi de ses cailloux lors d’une cérémonie arrosée qui dura trois jours et deux nuits aux dires des participants.”

Moins d’un siècle plus tard, le second, Alphonse Le Gastelois, tenta à nouveau l’aventure. Né à Jersey, le 9 octobre 1914, il fut soupçonné de crimes crapuleux contre des jeunes gens et des jeunes filles sur son île. Interrogé par la police, il ne supporta pas la vindicte populaire et fila fissa vers les Ecréhou où il vécut quatorze ans de mai 1961 à avril 1975. “Il ne bougea plus de son rocher même lorsque, en juillet 1971, il fut définitivement innocenté par l’arrestation du vrai coupable de Jersey”,  indique l’historien local et normand, Alain Blancheton.

                           Le seigneur des Ecrehou

Homme original, solitaire et particulier, Alphonse parlait aussi bien le français, l’anglais que le jériais (patois de Jersey). Loin du continent, Alphonse vivait dans les “huttes” dans l’une des îles de l’archipel, la Marmotière. Il mangeait principalement des produits de sa pêche ou des vivres apportés par les Jersiais, les pêcheurs normands et quelques plaisanciers normands ou bretons.

Coiffé d’un bonnet en laine légendaire, fumant la pipe, l’homme revendiqua le droit d’en devenir seigneur. “Il fit poster même une lettre à la reine d’Angleterre pour faire état de son bon droit.” Mais accusé à tort de l’incendie d’une maison sur l’île principale de l’archipel, il quitta définitivement l’archipel pour vivre gracieusement aux frais de l’Etat jersiais jusqu’à sa mort en juin 2012.

A Jersey, l’île toute proche, les habitants ne connaissent que très peu l’histoire d’Alphonse. “Il n’y a que les Français pour aimer ce genre d’histoire…”, explique Hugh, guide de son état dans la ville de Jersey. 

A propos de l'auteur

Jean-Christophe COLLET

J-C Collet est journaliste et auteur (Lieux romantiques à Paris, Bretagne Chic, On dit qu'en Bretagne, Bretagne pas chère, Livre blanc sur le Nucléaire...).

Laisser un commentaire