Petite maroquinerie Rennes - CREATIONACC

CECI EST UN TEST 1
Actualités Faits divers

LE MOTARD TUÉ SOUS LE PONT DE NANTES TENTAIT D’ÉCHAPPER À LA POLICE

test2

Samedi 20 février 2021, peu après minuit, un motard âgé de 27 ans a été victime  d’un grave accident de la circulation sous le Pont de Nantes, dans le centre-ville de Rennes, à deux pas de la gare. Malgré l’intervention des pompiers et du Samu, il est décédé sur place vers 0 h 28. Auparavant, d’après les premiers éléments de l’enquête confiée à la sûreté départementale, l’homme pilotant une moto Yamaha, 700CM3 avait été remarquée par deux équipages policiers se trouvant place de la République. Il circulait à vive allure quai Chateaubriand et ne marquait pas l’arrêt aux différents “stop”.  

Après avoir brûlé le feu rouge de l’intersection entre le quai Lamartine et la place de Bretagne, les effectifs de la BAC actionnaient leur gyrophare et suivaient le motard afin de procéder à son contrôle. “Celui-ci refusait d’obtempérer et poursuivait sa route”, précise le Procureur de la République, Philippe Astruc. “En arrivant au carrefour Georges Nitsch, à l’entrée du pont, soit à l’intersection entre le Boulevard de la Tour d’Auvergne, le boulevard du Colombier et la rue de Nantes,  les policiers constataient la présence de la moto au sol et l’individu immobile et inconscient. L’appel aux pompiers était immédiat.”

Depuis l’accident, une autopsie a été ordonnée par le parquet. La victime d’origine antillaise, née en 1993, ayant quelques antécédents judiciaires, avait été embauchée récemment dans une entreprise de transport. Il disposait du permis lui permettant de conduire sa moto. “Les raisons de sa présence au centre-ville dans le temps du couvre-feu et de son comportement ne sont pas encore établies”, ajoute le procureur de la République. “L’enquête a permis d’établir, grâce notamment à plusieurs témoignages de riverains, que l’intéressé était seul au moment de l’accident, les policiers n’étant arrivés sur place que dans un second temps.” Il y a trois ans, au même endroit, en septembre 2017, un grave accident de la circulation avait fait cinq blessés dont deux graves. Leur Audi Q5 était venue s’encastrer contre un pilier du pont de Nantes.

A propos de l'auteur

jean-christophe collet

Laisser un commentaire