Petite maroquinerie Rennes - CREATIONACC

CECI EST UN TEST 1
Actualités Patrimoine

LES RIVERAINS DE LA RUE DE NANTES NE VOULAIENT PAS D’IMMEUBLE PRÈS DE CHEZ EUX : LE TRIBUNAL REJETTE LEUR DEMANDE

test2

Rue de Nantes, la ville de Rennes autorisait la SCI AMHB à construire un immeuble avec commerce et logements, après démolition des édifices existants au 257-261 rue de Nantes. Contre le permis de construire, des riverains intentaient un recours gracieux devant la municipalité et contentieux devant le Tribunal administratif de Rennes. 

Le 15 février dernier, leur requête a été rejetée par les magistrats rennais. Difficile d’énumérer ici toutes les raisons évoquées par les juges rennais. Mais ils n’ont pas retenu quelques arguments avancés par les riverains comme “l’incohérence de la décision municipale”, “l’absence d’études sur la sécurité des accès automobiles”, “le défaut d’imperméabilisation des places de stationnement”, le “dépassement de propriété…”

“Pour rechercher l’existence d’une atteinte à un paysage urbain, a ajouté le tribunal, il appartient à l’autorité administrative, sous le contrôle du juge, d’apprécier, dans un premier temps, la qualité du site sur lequel la construction est projetée et d’évaluer, dans un second temps, l’impact que cette construction, compte tenu de sa nature et de ses effets, pourrait avoir sur le site.”

Les riverains ont le droit porter l’affaire devant la cour administrative d’appel de Nantes. Dans ce quartier, comme dans d’autres (boulevard de Metz aujourd’hui très touché), nombreux habitants ont protesté contre la pression immobilière dans la rue de Nantes, conformément aux désidératas de la ville de loger les habitants dans des ouvrages de plus en plus hauts. 

A propos de l'auteur

jean-christophe collet

Laisser un commentaire