CECI EST UN TEST 1
Actualités Faits divers

“JÉRÔME GAILLARD NE POUVAIT PLUS VIVRE AVEC SON CRIME”

test2

“C’est un drame familial absolu. C’est un dossier hors norme, particulièrement éprouvant”, a expliqué ce soir Jean-Guillaume Le Mintier (notre photo), avocat de Jérôme Gaillard, mari-meurtrier de Magali Blandin (voir notre article). “Depuis quelques semaines maintenant, mon client ne dort plus, ne s’alimente plus. Chez lui, j’ai perçu immédiatement une forme de tristesse et de poids dont il fallait qu’il se déleste progressivement.”

Après avoir dénoncé il y a quelques jours une extorsion de fonds dont il avait fait l’objet, Jérôme Gaillard savait qu’il serait entendu à nouveau par le juge d’instruction dans le cadre d’une mesure plus contraignante. “Il a donc été interpellé naturellement et, je dirai tout aussi naturellement il s’est délesté rapidement de son secret à l’issue de la prolongation de sa garde à vue.”

Après s’être entretenu avec son avocat durant son audition, Jérôme Gaillard aurait pensé “à la famille de Magali, à ses quatre enfants et la nécessité de retrouver le corps” pour pouvoir l’enterrer dignement. “Avant de faire le récit de son macabre crime, sa priorité était d’indiquer aux enquêteurs l’emplacement de Magali”, confirme son défenseur qui tente aujourd’hui d’expliquer le geste fou de son client. “Il s’est retrouvé dans une impasse psychologique suite au départ de sa femme. Sans Magali, il disait n’être plus rien. Il n’a pas supporté qu’elle le quitte et n’a pas supporté qu’elle quitte ses enfants.”

Tout s’est effondré !

Magali était son pilier. “En la perdant, tout s’est effondré. Il n’a pas eu le courage d’affronter la réalité et, parce que sa femme lui manquait cruellement, il a eu recours à ce projet criminel qu’il qualifie aujourd’hui de monstrueux. Jérôme Gaillard a cru pouvoir se reconstruire en commettant l’irréparable. C ‘est complètement illusoire, c’est complètement fou ! On verra ce que nous enseignent les expertises psychologiques et psychiatriques.”

Jérôme Gaillard s’estime aujourd’hui “seul et unique responsable “de ce meurtre. “En revanche, il tient à affirmer que ses parents sont étrangers à ce projet criminel. Ceux-ci étaient simplement informés qu’il allait très mal ! Mais à aucun moment ils ont été informés de ce qui allait se passer”, précise l’avocat. Cette affaire risque de connaître de nouveaux rebondissements dans les prochaines semaines.

A propos de l'auteur

jean-christophe collet

Laisser un commentaire