CECI EST UN TEST 1
Archives Brèves

J’AI ACHETE CHARLIE MAIS JE N’AI PAS FAIT LES SOLDES !

test2

Le 7 janvier 2015, j’étais estomaqué. Groggy. Abasourdi au milieu des Rennais en pleurs place de la mairie. Devant le beffroi de l’hôtel de Ville, nous étions des milliers à prier la République. Des milliers à résister face à la barbarie et à crier notre haine contre le terroristes. Un an après, tout seul sur ma terrasse, je lisais le numéro spécial de Charlie. Je regardais la une du journal satyrique de noir vêtu. Dans le brouhaha de la ville, je replongeais dans le drame. Je retrouvais Cabu, Wolinski, Charb et les autres. Je déterrais les tares hideuses de la folie des frères Kouachi. Mais en tournant les pages de la vie des chroniqueurs assassinés, de leurs dessins, je me sentais bien seul au milieu des passants avec leurs grands sacs ou leur téléphone vissé à l’oreille. Devant moi, la vie grouillait. La vie reprenait son cours. Comme un tourbillon de dessins de Charlie que l’on regarde du coin de l’oeil. Comme un mouvement sans fin où les Soldes ont bien plus d’importance que d’acheter un journal. On était en période de soldes. Je dis bien en période de soldes, de rabais, de réduction, d’affaires. Un an après, l’hommage tournait en eau de boudin. Il trouvait dans les petits riens de l’existence un bien faible écho. La République ne lit plus. Les terrasses sont vides et l’alcool ne coule plus à flots. C’est comme si l’esprit français avait quitté les bistrots; c’est comme si l’art de la discussion s’était envolé dans le ciel. C’est comme si les kalachnikov avaient faire taire l’ironie, l’humour et la pensée.

A propos de l'auteur

Jean-Christophe COLLET

J-C Collet est journaliste et auteur (Lieux romantiques à Paris, Bretagne Chic, On dit qu'en Bretagne, Bretagne pas chère, Livre blanc sur le Nucléaire...).

Laisser un commentaire