maroquinerie artisanale

CECI EST UN TEST 1
Actualités coronavirus

INTERDICTION DE BOIRE DE L’ALCOOL DE 16 H À 7 H ET DE PIQUE-NIQUER SUR CERTAINS SITES RENNAIS JUSQU’AU 2 JUIN

test2

“Grâce à la mobilisation de tous, le virus Covid-19 recule. Néanmoins, le risque sanitaire est toujours présent et le déconfinement progressif entamé depuis le 11 mai ne doit pas nous inciter à relâcher notre vigilance”, explique la préfète d’Ille-et-Vilaine, Michèle Kirry. Face à l’irresponsabilité de certains comportements, l’autorité préfectorale a décidé, en concertation avec la maire de Rennes, d’interdire la consommation d’alcool et la pratique du pique-nique hors des espaces autorisés dans certains sites de la ville de Rennes, jusqu‘au 2 juin 2020.

 

Les quais et les espaces publics

Malgré l’interdiction des rassemblements de plus de 10 personnes sur la voie publique sur l’ensemble du territoire national, des dizaines de personnes se sont regroupées, sans respect des distances de sécurité, sur les berges de l’Ille et de la Vilaine ainsi que dans différents sites de la ville de Rennes, lors du premier week-end du déconfinement, les samedi 16 et dimanche 17 mai 2020. De tels regroupements ne permettant pas de garantir le respect des gestes barrière, notamment des règles de distanciation physique, indispensables pour lutter contre la propagation du virus Covid-19, la préfète d’Ille-et-Vilaine, préfète de la région Bretagne, Michèle Kirry, en concertation avec la maire de Rennes, a décidé d’interdire de ce jour, 20 mai, jusqu’au matin du 2 juin 2020 inclus la consommation d’alcool de 16h à 07h du matin, la pratique du pique-nique en dehors des aires aménagées et autorisées, sur les quais et espaces publics de la ville de Rennes suivants : Quai Eric Tabarly, Promenade Madeleine Desroseaux, Jardin de la Confluence, Quai Saint-Cyr, Quai d’Auchel, Quai Saint-Cast (secteur Ouest), Allée Marc Elder, Promenade des Bonnets Rouges, Allée André Ménard, terrasses du Vertugadin et la plage de Baud jusqu’au pont Vaclav Havel (secteur est) et depuis la rue de Saint-Malo, rue et allée Armand Rebillon et Canal Saint-Martin (secteur St-Martin).

Des amendes possibles

Tout contrevenant encourt une amende forfaitaire de 135 euros. En cas de récidive, la violation des mesures prévues par cet arrêté est passible des sanctions suivantes :contravention de 1 500 à 3 000€ en cas de récidive dans les 15 jours et 6 mois d’emprisonnement et 3 750 € d’amende assortis de la peine complémentaire de travail d’intérêt général en cas de violation à plus de trois reprises dans un délai de trente jours. “Il est de la responsabilité de tous de poursuivre la bonne application des gestes barrières et de la distanciation physique, qui doivent être considérés comme un devoir et non comme une obligation. Seule une vigilance collective permettra d’assurer le bon déroulement de cette nouvelle phase dans la crise du coronavirus”, précise la préfète.

A propos de l'auteur

Jean-Christophe COLLET

J-C Collet est journaliste et auteur (Lieux romantiques à Paris, Bretagne Chic, On dit qu'en Bretagne, Bretagne pas chère, Livre blanc sur le Nucléaire...).

Laisser un commentaire