CECI EST UN TEST 1
Actualités Archives Sport

ILS Y “CROATENT” UN PEU

Ecrit par Dragan Brkic
test2

Tout le monde attend la finale de la Coupe du Monde, ce dimanche. En France, tout le monde espère gagner la deuxième étoile, le deuxième titre de champion après celui de 1998. Mais gare aux Croates qui ont une équipe redoutable et qui a prouvé qu’elle pouvait renverser des montagnes…Rencontre avec un supporter croate et rennais pour nous donner l’état d’esprit de son peuple avant la finale historique…

                                                “Les Français devraient gagner !”

Connu comme le loup blanc à Rennes, Josip tient le Vidocq bar, rue Denis Papin, dans le quartier de la Mabilais. Originaire de la région de Dubrovnik, il vit en France depuis quelques décennies. Mais il supportera sans hésiter son pays d’origine, la Croatie, sans pour autant tomber dans le chauvinisme ambiant. “Les Français devraient gagner”, assure-t-il. “Nous sommes un petit pays de 4 millions d’habitants. Et c’est déjà extraordinaire d’être en finale. Après, cela reste un match, et tout est possible, même avec la fatigue…du dernier match de la demi-finale contre l’Angleterre.”

Surnommé “Vidocq”, le Croate a presque convaincu sa clientèle fidèle à encourager ses concitoyens. “On y “croate” quand même”, lance un de ses clients en plaisantant. “Plus ils sont blessés, meilleurs ils sont ces Croates !”, ajoute un second. Pourtant, au grand dam de beaucoup, Josip n’ouvrira pas son bar le jour de la finale. “Je préfère le regarder tranquillement chez moi. Je serai mieux concentré sur la rencontre”, précise Josip. 

Peu nombreux, les Croates rennais regarderont probablement le match en petits comités, comme Mile (78 ans) sur la télé croate et sans aucun esprit de revanche. “En 1998, nous avons mal vécu la défaite contre les Français”, explique le vieux Croate. “Aujourd’hui, nous avons oublié et nous comptons beaucoup sur la vidéo pour éviter toute erreur.” Toutefois, la communauté croate ne sera pas la seule à supporter cette équipe assez surprenante. “Malgré le chauvinisme et le nationalisme toujours présents dans les Balkans entre tous les pays, je supporterai cette équipe car j’aime bien son jeu, et puis ce sont mes voisins tout de même”, avoue un Serbe rennais.

Pour en savoir plus : Sur les ruines de l’ex-Yougoslavie, la Serbie et la Croatie ont repris l’héritage des sports collectifs où l’ex-fédération yougoslave excellait du temps du Maréchal Tito. En compétition masculine, la Croatie a été en finale des JO de Barcelone en Basket, a remporté un championnat du monde en hand, plusieurs titres en water-polo.  Alors que la Serbie a mis dans son escarcelle deux championnats du monde de basket, un titre au J0 en volley et plusieurs médailles d’or en water-polo.

 

A propos de l'auteur

Dragan Brkic

Écrivain, j'ai publié Le Petit Noir des Balkans, Prière d'insérer, La condition pénitentiaire, Footness et Comprendre la délinquance française.

Laisser un commentaire