Petite maroquinerie Rennes - CREATIONACC

CECI EST UN TEST 1
Actualités Faits divers

ILLE-ET-VILAINE : DES PEINES LOURDES POUR TRAFIC DE STUPÉFIANTS

test2

Le 04 janvier 2021, une opération judiciaire a réuni 35 gendarmes d’Ille-et-Vilaine et du Morbihan (20 gendarmes de différentes compagnies, 13 gendarmes des Pelotons de Surveillance et d’Intervention de la Gendarmerie de Montfort et deux gendarmes de Brigade Cynophile). Elle a permis l’interpellation et le placement en garde à vue de cinq individus (quatre hommes et une femme) âgés en moyenne de 26 ans (24 ans pour le plus jeune et 33 ans pour le plus âgé), dont deux présentent déjà des antécédents judiciaires.

Au cours des perquisitions effectuées simultanément à Plélan Le Grand et à Tréffendel, plus de 800 grammes d’herbe de cannabis, 8,37 grammes de cocaïne, 22 pieds de cannabis, des chambres de culture et 78 paquets de cigarettes contrefaites ont été découverts. “Ces saisies faisaient suite à la découverte, dans le cadre de la même procédure, de 50 pieds de cannabis et de plus de 1 kilogramme de résine de cannabis entre août et octobre 2020”, explique le procureur de la République, Philippe Astruc.

A la suite des gardes à vue, un homme de 28 ans a été remis en liberté après avoir fait l’objet d’une convocation devant le délégué du Procureur. Un autre homme âgé de 24 ans a fait l’objet d’une convocation devant le tribunal de Rennes dans le cadre d’une procédure sur reconnaissance de culpabilité. Dans cette affaire, le 06 janvier 2020, une femme et deux hommes ont été déférés en comparution immédiate du tribunal correctionnel pour répondre de stupéfiants et trafic de marchandises contrefaites.

Une femme de 24 ans a été condamnée à la peine de 12 mois d’emprisonnement dont 6 mois assortis d’un sursis probatoire pendant une durée de deux années, un homme de 24 ans a été condamné à la peine de 15 mois d’emprisonnement dont 5 mois assortis d’un sursis probatoire pendant une durée de deux années ( les 10 mois d’emprisonnement ferme étant aménagés sous la forme d’une détention à domicile sous surveillance électronique.)

Enfin, un homme de 33 ans a été condamné à la peine de 10 mois d’emprisonnement qui seront aménagés sous la forme d’une détention à domicile sous surveillance électronique. Parallèlement, des consommateurs identifiés ont également fait l’objet de poursuites : sept  compositions pénales et deux ordonnances pénales ont ainsi été délivrées. Il y a quelques mois, une enquête avait débuté par la découverte de plants de cannabis dans le jardin d’un particulier. Puis à compter d’août 2020, elle confirmait l’existence d’un trafic et identifiait les principaux acteurs.

 

 

A propos de l'auteur

jean-christophe collet

Laisser un commentaire