16 C
Rennes
dimanche 26 mai 2024
AccueilActualitésFRANÇOIS-RÉGIS HUTIN : LA MORT D'UN RENNAIS

FRANÇOIS-RÉGIS HUTIN : LA MORT D’UN RENNAIS

On le croisait parfois rue Vasselot le dimanche matin, la baguette sous le bras. Souvent, François-Régis Hutin était arrêté par quelques connaissances. Il disait quelques mots. Mais il repartait tout à ses pensées, à son édito du lendemain. Il était le patron du plus grand quotidien local, du journal Ouest-France. Il est mort à l’âge de 88 ans, à Rennes, un triste dimanche soir pluvieux, un 10 décembre 2017.

François-Régis Hutin est né à dans la capitale bretonne en 1929. Sa mère était la fille d’Emmanuel Desgrées du Lou, le co-fondateur de l’Ouest-Eclair en 1899 avec l’abbé Trochu. Son père était le fondateur d’Ouest-France à la Libération le 7 août 1944. Toute sa vie, il resta fidèle à sa ville natale, à l’exception d’une escapade autour du monde dans la marine marchande et d’un intermède religieux au séminaire de la Mission de France.

François Régis Hutin était un Rennais de souche. « C’est un homme ancré dans notre territoire et attaché à ses valeurs qui nous quitte », explique le président du Conseil général d’Ille-et-Vilaine, Jean-Luc Chenut. « C’est un destin rennais qui s’éteint aujourd’hui, poursuit la maire de Rennes, Nathalie Appéré. Je proposerai au conseil municipal qu’une rue de notre ville porte son nom. »

« À la tête d’un empire de presse, ajoute Bertrand Plouvier, élu de la droite rennaise, il a permis de faire de Rennes, le berceau du premier quotidien français. » Il a fait de la capitale bretonne le socle de sa famille (une de ses filles est conseillère municipale de Rennes) et le point de départ d’une aventure journalistique hors du commun. « Dans la capitale bretonne, beaucoup lui doivent un travail, un petit boulot, un article, une promotion », explique Jean, Rennais. « On ne peut pas imaginer le nombre de Rennais qui ont travaillé dans son journal ! »

Comme beaucoup de patrons rennais, François-Régis Hutin trouva dans notre ville la force d’entreprendre ; comme en son temps Charles Oberthur et comme aujourd’hui François Pinault et bien d’autres encore. Rennes leur doit beaucoup et ils doivent beaucoup à Rennes. Notre journal s’associe à la peine de sa famille.

Jean-Christophe COLLET
Jean-Christophe COLLET
J-C Collet est journaliste et auteur (Lieux romantiques à Paris, Bretagne Chic, On dit qu'en Bretagne, Bretagne pas chère, Livre blanc sur le Nucléaire...).

// Dernières nouvelles publiées

INCENDIE DANS LE QUARTIER DE VILLEJEAN

Le dimanche 26 mai 2024, en fin de journée, un incendie s’est déclaré dans un immeuble de quatre étages situé square du Nivernais, dans...
- Advertisement -
- Advertisement -

// Ces articles peuvent vous intéresser