Petite maroquinerie Rennes - CREATIONACC

CECI EST UN TEST 1
Actualités coronavirus

FAUSSE ALERTE À CHANTEPIE : LE VARIANT BRITANNIQUE COVID-19 N’EN ÉTAIT PAS UN

test2

A Chantepie, on craignait l’apparition du variant britannique de la Covid-19 dans le pôle gériatrique. Il n’en est rien ! Le centre national de référence de l’institut Pasteur l’a confirmé aujourd’hui à l’Agence régionale de santé de Bretagne. “Le variant impliqué dans les contaminations n’est pas celui circulant au Royaume-Uni”, indiquent les résultats complémentaires de l’enquête sanitaire. 

Ce variant détecté est déjà connu par les infectiologues. “Il ne fait pas l’objet d’une alerte particulière étant apparu depuis plusieurs mois de manière sporadique sur quelques territoires”, ajoute l’ARS de Bretagne. “Les virus évoluent constamment par mutations de leur génome, c’est pourquoi l’apparition de variants du SARS-CoV-2 (le virus responsable du COVID-19) n’est pas un phénomène inattendu.”

Dans un communiqué, la Direction générale de la Santé soutenait la semaine passée mordicus avoir trouvé son variant britannique chez 7 résidents et deux professionnels du pôle gériatrique de Chantepie, près de Rennes. Patatras, l’Agence régionale de Santé de Bretagne (ARS) affirmait dès le lendemain le contraire pour au moins un des patients. En revanche, elle ne voulait pas se prononcer sur les autres cas de contamination.

En attendant les résultats, l’ARS Bretagne et les professionnels de l’établissement avaient pris toutes les précautions du monde. Ils avaient adopté l’ensemble des mesures sanitaires pour freiner la propagation du virus. “Les visites et sorties ont été immédiatement suspendues, ainsi que les activités collectives. Les résidents positifs ont été transférés dans un secteur dédié (zone réservée COVID) et les professionnels sont isolés à leur domicile. Un dépistage massif sera à nouveau renouvelé pour les professionnels et résidents dans 6 jours.”

 

A propos de l'auteur

jean-christophe collet

Laisser un commentaire