CECI EST UN TEST 1
Actualités Stade Rennais

FACE À BREST : LES RENNAIS RETROUVENT LE SOURIRE

test2

En ce dimanche pluvieux et grisâtre, on pouvait craindre le pire. Mais ce temps brestois a souri aux Rennais confrontés aux Brestois au Roazhon Park, ce dimanche. Il permet aux Rouge et Noir d’être ce soir à la 5e place de Ligue 1 grâce à une première mi-temps de haut-niveau et un trio d’enfer : Laborde, Terrier et Majer. 

Pour la 200e de Bourigeaud, sous les couleurs bretonnes, la formation rennaise réussit à trouver son rythme dès les premières minutes. A la 8e, Majer enflamme le stade par une frappe enroulée du gauche qui passe légèrement au-dessus de la barre transversale. Mais la pépite rennaise n’a pas dit son dernier mot. A la 20e minute, il contrôle de la poitrine et sert merveilleusement bien Laborde qui ne se fait pas prier pour mettre la balle au fond des filets brestois. 

Un trio d’enfer

Quinze minutes plus tard, Laborde, encore lui, s’amuse devant le but brestois. Après un crochet intérieur, l’avant-centre frappe du droit sauf que les genoux du gardien brestois sauve ses coéquipiers. Trois minutes plus tard, le meilleur buteur rennais trouve encore une fois le talent de Bizot sur son chemin. Pourtant, sa volée, sortie de nulle part, était un vrai bijou.  

Devant des Brestois bien ternes et repliés en défense, les Rennais pensent pouvoir marquer un deuxième but juste avant la mi-temps. Mais MartinTerrier voit sa frappe de 30 mètres s’écraser sur le poteau brestois. De retour du vestiaire, les Rouge et Noir baissent de régime. Mais les Brestois ne sont guère dangereux. Ils laissent revenir rapidement leurs adversaires qui manquent d’être décisifs par une frappe de Santamaria et une belle action de Guirassy. Ce n’est que partie remise. Terrier bat de la tête Bizot, à la 90e minute, pour le deuxième but rennais. 

Après sa défaite, le capitaine de Brest, Chardonnet, s’est rassuré tant bien que mal au micro de Canal + Sport.  “En deuxième mi-temps, il y a eu du mieux. Je ne sais pas si c’est parce qu’ils ont arrêté de jouer comme en première mi-temps. Mais c’est trop aléatoire. On a pas assez de cheminement.” Entraineur du Stade brestois, Michel Der Zakarian, entraîneur du Stade Brestois a été plus dur. “Notre gardien fait des beaux arrêts sinon on aurait pu prendre une déculottée En première mi-temps, on était trop loin de l’adversaire. Ils nous ont transpercés trop souvent. C’est difficile de gagner des matches contre des grosses équipes comme cela, on voit le haut niveau et la distance qu’on a par rapport à eux. »

Son homologue rennais Bruno Genesio, ne cachait pas sa joie. “Au-delà du résultat, je retiens le contenu. J’ai retrouvé beaucoup de choses que j’aime chez mon équipe. On a beaucoup travaillé et parlé pendant ces quinze jours. Certains joueurs ont retrouvé des jambes et de la confiance. Maintenant, il faut confirmer. On voit bien que c’est un championnat très bizarre. Ce qu’il faut, c’est prendre les matchs les uns après les autres. On va se contenter de savourer cette belle victoire.”

Bourigeaud a fait l’objet d’une ovation pour sa 200e.

La feuille de match. 23e journée de Ligue 1 Uber Eats. Stade Rennais F.C. / Stade Brestois 29 : 2-0. Dimanche 6 février – 17h05. Roazhon Park. Buts : Gaëtan Laborde (20e), Martin Terrier (90e). Avertissements : SRFC : Jonas Martin (jaune 1re), Baptiste Santamaria (jaune 31e), Martin Terrier (jaune 58e) SB29 : Romain Del Castillo (jaune 52e), Martin Terrier (jaune 59e). 


La composition du Stade Rennais F.C. : Doğan Alemdar, Hamari Traoré (c), Warmed Omari (Loïc Badé 89e), Nayef Aguerd, Birger Meling, Jonas Martin, Baptiste Santamaria, Benjamin Bourigeaud (Kamaldeen Sulemana 80e), Lovro Majer (Adrien Truffert 87e), Martin Terrier, Gaëtan Laborde (Serhou Guirassy 80e). Entraîneur : Bruno Genesio

La composition du Stade Brestois 29 : Marco Bizot, Ronaël Pierre-Gabriel, Brendan Chardonnet (c), Christophe Hérelle, Jean-Kévin Duverne, Franck Honorat (Rafiki Saïd 91e), Haris Belkebla, Hugo Magnetti, Youcef Belaïli (Irvin Cardona 60e), Jérémy Le Douaron (Martín Satriano 60e), Steve Mounié (Romain Del Castillo 46e). Entraîneur : Michel Der Zakarian. Arbitre principal : Johan Hamel. 

A propos de l'auteur

jean-christophe collet

Pour tout contact. 06 75 37 16 66

Laisser un commentaire