16.9 C
Rennes
vendredi 14 juin 2024
AccueilActualitésEN 1920, LE GRAND BAL DU JOUR DE L’AN FUT DONNÉ DANS...

EN 1920, LE GRAND BAL DU JOUR DE L’AN FUT DONNÉ DANS L’APRÈS-MIDI !

1920 : ce sera l’année de deux grands crimes demeurés impunis, celui de l’épicière de la rue de Vern ; ce sera aussi l’incendie de l’hôtel de ville. « Mais tout ceci est déjà de l’histoire ancienne », espérait le journaliste de l’Ouest-Éclair. Ce jour de l’an 2020 fut boueux dans tous les rues de la ville ! Mais ce fut une belle, une très belle journée. « Le soleil de printemps daigna égayer la journée. Aussi de nombreux promeneurs ont-ils circulé en ville durant toute la journée », écrit le journaliste d’Ouest-Éclair.

Un soleil de printemps

Cette journée fut aussi et surtout la journée des bambins. Les étalages des grands magasins présentaient des jouets de toutes sortes, soldats de plomb et jolies poupées éternellement roses et souriantes. En 2020, le premier jour de l’an n’est plus qu’un jour de repos consacré aux visites intimes, un jour où tous profitent de la vie de famille. « Le beau temps aidant, les promeneurs ont été nombreux dans les rues de la ville et sur le Champ-de-Mars où les baraques fontaines attiraient le public. »

La veille, à l’occasion des fêtes du nouvel an, le théâtre municipal présentait dans la même journée la Mascotte, une opérette en 3 actes et Manon, opéra-comique en 5 actes sous la musique de Massenet. Le Select Palace, au 26 boulevard de la Liberté, proposait une comédie dramatique en cinq parties Cœur d’enfants. En revanche, le grand bal était donné le lendemain de 14 h à 18 heures et demie au Pavillon est des Lices. Un grand orchestre de 90 musiciens de la musique de l’Amicale de l’école de rééducation exécuta toutes les danses anciennes et nouvelles.

 

Un jour de fête ! « C’étaient deux jeunes camarades qui avaient fêté joyeusement le jour de l’an. Ils avaient, sans doute en ce jour de souhaits, rencontré de nombreux amis et avaient accompagné chaque rencontre d’aussi nombreuses libations. Hélas, malgré les nombreux souhaits de bonheur, leur journée ne devrait pas être heureuse et en passant dans la rue de Nantes, nos deux joyeux compagnons brisèrent involontairement la devanture d’une charcuterie. Cette affaire se termina au poste de police et les deux coupables devront payer les dégâts qu’ils ont commis. »

La guillotine fonctionna ! Au petit jour, on exécuta Alfred Carré, dit Frido, condamné à mort le 7 octobre par les Assises de la Seine pour avoir assassiné le 15 novembre 1919 à Saint-Ouen, le journaliste Nicolas Laurent qui venait de toucher sa prime de démobilisation.

jean-christophe collet
jean-christophe collet
Lancé par le journaliste Jean-Christophe Collet en 2012/2013, www.rennes-infos-autrement.fr devient un site d’informations en 2015 et est reconnu comme site d’informations en ligne par le ministère de la Culture et de la communication.

// Dernières nouvelles publiées

MARCHE DES FIERTÉS ET MANIF CONTRE LE RN : LA MAIRE ET LE PRÉFET EN APPELLENT À LA RESPONSABILITÉ DE CHACUN

Soutien du Front populaire, Nathalie Appéré, la maire de Rennes, a envoyé un communiqué de presse, en amont de la manifestation prévue ce samedi...
- Advertisement -
- Advertisement -

// Ces articles peuvent vous intéresser